Syrie

Offensives islamistes en Syrie Occidentale

23/03/2017 – 19h00 Syrie (Lengadoc Info) – Point de situation numéro 27 – Au Nord de la Syrie, alors que l’Armée Arabe Syrienne complétait l’encerclement du bastion jihadiste de Deir-Hafer situé à l’Est d’Alep, les factions rebelles et islamistes, sous la bannière de Hay’at Tahrir Al-Sham, ont lancé deux puissantes offensives qui ont sérieusement malmené les forces loyalistes.

Encerclement du bastion de Deir-Hafer

Le commandant des troupes mécanisées « Forces Tigre » le Major-Général Souheil Al-Hassan a su faire preuve d’un sens tactique efficace. En effet, au lieu de se lancer tête baissée sur l’ennemi puissamment retranché dans la ville de Deir-Hafer, il a profité de l’immobilité de ce dernier pour effectuer un mouvement englobant Nord/Nord-Est en direction de l’Euphrate. S’emparant ainsi des structures d’approvisionnement en eau potable de la région d’Alep mais également coupant la route de Raqqah à la Turquie.

Ceci étant accompli et face à une résistance jihadiste farouche au niveau de la base aérienne de Jirah, l’effort de progression a été exercé au Nord de la ville, puis à l’Ouest, puis au Sud et enfin à l’Est. Pour arriver à l’encerclement complet de la ville le 22 Mars 2017. Cette stratégie d’encerclement a eu pour but d’offrir aux combattants de l’Etat Islamique la possibilité d’une retraite en bonne et due forme. Retraite qui avait déjà eu lieu dans Al-Bab après 104 jours de résistance acharnée face à l’armée turque et ses affiliés islamistes syriens. Les combattants ont donc quitté leurs retranchements ce matin, le 23 Mars 2017. On songe là à l’un des préceptes de Sun Tzu au chapitre VII de L’Art de la Guerre « A un ennemi encerclé vous devez laisser une voie de sortie ».

Syrie

Offensives islamistes en Syrie Occidentale

Les forces fidèles au gouvernement de Bachar El-Assad ont donc été très occupées ces dernières semaines tant dans le Nord de la Syrie dans la région de l’Est d’Alep que dans la région de Palmyre où la mise en place d’une zone tampon autour de la ville est à l’œuvre. Les combattants islamistes en ont profité, malgré le cessez-le-feu en vigueur, pour lancer de puissantes offensives sur plusieurs fronts. La méthode employée avec succès est habituelle: désorganisation du dispositif ennemi par l’emploi de SVBIED (véhicules explosifs), suivi par un assaut puissant de fantassins. Le bilan humain est lourd des deux cotés mais permet des gains territoriaux significatifs. L’armée régulière devant prendre le temps de se réorganiser.

– Le premier assaut a donc eu lieu le 12 février 2017 au sud de la Syrie à Deraa, secteur jusqu’à présent relativement calme. Assaut peu efficace, perturbé par les combattants de l’Etat Islamique qui ont profité de l’occasion pour gagner du terrain sur l’Armée Syrienne Libre à l’Ouest de Deraa.

– Le second assaut a débuté le 19 Mars 2017 en périphérie Nord-Ouest de Damas la capitale de la Syrie. Les succès loyalistes remportés dans le quartier d’Al-Qaboun ont du sacrément perturber l’organisation des rebelles islamistes puisqu’ils ont lancé un assaut à partir du quartier Jobar situé à 1 kilomètre. La jonction a été effective mais n’aura pas duré longtemps. L’aviation syrienne et russe bombardant sans relâche les positions ennemies. Des combats féroces ont donc lieu dans la capitale de la Syrie, ce qui n’augure rien de bon pour les combattants islamistes.

– Le troisième assaut a été déclenché par Hay’at Tahrir Al-Sham le 21 Mars 2017 au Nord d’Hama dans la ville de Souran. Cette zone avait déjà été le cadre d’une offensive islamiste victorieuse le 29 août 2016 pendant la bataille d’Alep où les troupes loyalistes étaient concentrées. L’assaut se poursuit de manière préoccupante en direction de la capitale régionale qui est le carrefour stratégique pour toute la partie Nord de la Syrie. Sa prise par les combattants islamistes, quoiqu’improbable, serait une véritable catastrophe pour le gouvernement de Bachar El-Assad.

Les gains territoriaux sont importants en direction d’Hama mais également en direction du Sud-Ouest et de l’Ouest. La ville à majorité chrétienne de Mahardah est actuellement encerclée sur trois cotés et on pourrait s’attendre à un massacre de civils.

Des renforts sont déjà en route de toute la Syrie et la contre-offensive gouvernementale devrait débuter d’ici peu. La création d’une nouvelle poche au niveau de Morek et de Kafr Zita que nous évoquions en septembre 2016 aura t’elle enfin lieu ?

Syrie

Le reste du front

– Dans la région montagneuse de Qalamoun orientale les forces rebelles de l’Armée Syrienne Libre ont déclenché un assaut victorieux contre l’Etat Islamique. La capture de cette zone désertique située à 70 kilomètres au Nor-Est de la capitale de la Syrie Damas a été facilitée par la concentration des soldats jihadistes sur d’autres fronts.

– Dans la région de Raqqah, les soldats américains ont effectué un audacieux héliportage de nuit au sud du lac Assad, établissant ainsi une tête de pont en plein territoire de l’Etat Islamique à l’Ouest de la ville. Les troupes américaines et des Forces Démocratiques Syriennes accomplissent petit à petit l’encerclement de la capitale autoproclamée de l’Etat Islamique en Syrie. A l’Est de la ville, les forces kurdes sont désormais en possession de 60 kilomètres de la route située au Nord de l’Euphrate.

– En Irak à Mossoul, les unités de contre terrorisme irakiennes rencontrent de plus en plus de difficultés pour pénétrer dans la vieille ville dont le caractère fortement urbanisé limite les possibilités de manœuvre. Cependant, la réduction de la résistance jihadiste se poursuit. La célèbre mosquée Al-Nuri où Abu Bakr al-Baghdadi avait proclamé la naissance du Califat Islamique serait tombée aux mains des forces irakiennes.

– A Paris, samedi 18 Mars 2017, Ziyed Ben Belgacem tente de s’emparer de l’arme d’un militaire dans l’aéroport d’Orly. Il est immédiatement abattu.

– A Londres, mercredi 22 Mars 2017 un an jour pour jour après les attentats de l’aéroport de Bruxelles, Khalid Masood écrase une quarantaine de personnes à l’aide d’un 4×4 sur le pont de Westminster puis pénètre dans le parlement britannique et poignarde un policier. Il est abattu peu après.

Martial Roudier

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Communisme. Déclassification d’archives sur les déportations en Hongrie

27/02/2021 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Alors qu’en Europe de l’Ouest, le communisme est toujours …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.