Accueil » Politique » Hérault. Les députés sortants se sont faits sortir
Hérault

Hérault. Les députés sortants se sont faits sortir

12/06/2017 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) – La vague En Marche n’aura pas épargné le département de l’Hérault. Sur les 9 circonscriptions que comptent l’Hérault, les candidats de la République En Marche arrivent tous en tête à l’exception de Béziers où Isabelle Voyer arrive en deuxième position. Pour les députés sortants qui se représentaient, la soirée de ce dimanche a été un véritable cauchemar.

1ère circonscription : bye bye Roumégas

Le député sortant, Jean-Louis Roumégas (EELV), ne sera pas au second tour de ces législatives. La candidature du député écologiste soutenue par le Parti socialiste et le Parti communiste n’a obtenu que 10,70 % des voix et arrive en quatrième position. C’est la candidate En Marche qui rafle la mise avec 34,12 % des voix. Son challenger dimanche prochain sera France Jamet, la présidente du groupe FN à la région Occitanie, qui est parvenue à se maintenir de justesse avec 16,82 % des voix face au candidat de la France Insoumise qui obtient lui 15,60 % des voix.

2ème circonscription : Anne-Yvonne Le Dain s’effondre

Sur Montpellier c’est la débandade pour la député sortante Anne-Yvonne Le Dain. La député socialiste qui avait perdu l’investiture du PS sans obtenir celle d’En Marche, atteint à peine les 5 %. C’est Stéphanie Jannin, la candidate d’En Marche, soutenue par Philippe Saurel qui remporte ce premier tour avec 28,58 % des voix. Elle devra faire face dimanche prochain à la candidate d’extrême gauche, Murielle Ressiguier (FI). Quant à la droite, Nancy Canaud (LR-UDI) arrive en troisième position avec 11,36 % des voix et Pierre Aliotti (FN) en quatrième avec 8,14 %. A noter que ce dernier arrive en tête dans deux bureaux de vote de la Paillade.

3ème circonscription : la droite balayée à cause de ses divisions

Comme sur la deuxième circonscription, la troisième connaitra une duel En Marche-France Insoumise dimanche prochain. Coralie Dubost arrive en tête avec 37,17 % suivie, loin derrière, du candidat d’extrême gauche Stéphane Vidal qui fait 14,68 %. La députée sortante, Fanny Dombre-Coste (PS) arrive quatrième derrière le Front National avec 11,51 % des suffrages. Particularité de cette circonscription, Les Républicains auraient pu arriver au second tour avec plus de 17 % des voix mais en raison de deux dissidences, le vote LR a été éparpillé.

4ème circonscription : le député sortant socialiste sous la barre de 10 %

Sur la quatrième circonscription ça sera donc un duel En Marche-Front National avec Jean-François Eliaou (31,49 %) et François Gaubert (17,73 %). Le député sortant Frédéric Roig (PS) arrive en cinquième position avec 8,54 % des voix, derrière la France Insoumise (16,03 %) et Les Républicains (11,69 %). Chez les « petits candidats », il faut noter le score honorable de Gilles Phocas, soutenu par Debout La France, qui obtient 3,28 % des voix.

5ème circonscription : Kleber Mesquida avait-il senti le vent tourner dans l’Hérault ?

Sur la 5ème circonscription, le député sortant, le socialiste Kleber Mesquida, ne s’est pas représenté cette année. Un choix judicieux car la candidate socialiste Marie Passieux n’obtient que 13,01 % des voix et arrive quatrième. C’est donc le candidat d’En Marche, Philippe Huppé, qui arrive en tête avec 28,56 % des voix, suivi par Gilles Ardinat (FN) qui obtient 22,08 %.

6ème circonscription : Ménard confirmé, Aboud rejeté

Sur Béziers, c’est donc Emmanuelle Ménard, la candidate soutenue par le Front National, qui arrive en tête (35,41 %) avec une confortable avance sur la candidate d’En Marche, Isabelle Voyer (24,72 %). Le député sortant, Elie Aboud (LR), ne parvient pas à se maintenir et arrive troisième avec 18,28 % des voix. Reste à savoir si la gauche va se reporter massivement sur la candidature d’Isabelle Voyer, connue pourtant pour ses positions très libérales.

7ème circonscription : Denaja boit le bouillon

Le député sortant de la 7ème circonscription, le socialiste Sébastien Dénaja, a connu, lui aussi, une soirée difficile hier soir. Avec 12,43 % des voix, il arrive seulement quatrième. Le candidat d’En Marche, Christophe Euzet arrive en tête avec 24,99 % des voix suivi de près par la candidate FN Myriam Roques (23,67 %). La candidate LR, Laurence Magne arrive en troisième position avec 14,68 % des voix. Cette dernière avait fait une campagne très à droite, doit-on s’attendre à un report de voix massif vers la candidate du Front National ?

8ème circonscription : Christian Assaf à la ramasse

Là encore, pas de miracle pour le député sortant socialiste, Christian Assaf, qui arrive en quatrième position avec 10,22 % des voix. C’est donc le candidat d’En Marche, Nicolas Démoulin, qui arrive en tête avec 31,26 % des voix. Il devra faire face dimanche prochain au secrétaire départemental du Front National, Gérard Prato, qui a obtenu 21,13 % des voix.

9ème circonscription : Patrick Vignal, le rescapé de la bande

C’est le petit miraculé des députés sortants de l’Hérault, Patrick Vignal arrive en tête de la 9ème circonscription avec 31,26 % des voix. Il faut dire que celui-ci a eu le nez fin en se ralliant à Emmanuel Macron et à La République En Marche. Bien qu’ayant quitté le PS, celui-ci n’a pas eu à affronter de concurrent socialiste. Il sera confronté dimanche prochain, à Guillaume Vouzellaud, le candidat du Front National qui a obtenu 20,56 % des suffrages.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

hérault

Parmi les députés de l’Hérault, qui sont les cancres et les bons élèves ?

02/07/2018 – 20h30 Montpellier (Lengadoc Info) – Un après les élections législatives, les neuf députés du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.