manifestation féministe

Montpellier. Une manifestation féministe interdite aux hommes

06/11/2017 – 17h50 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Après le festival « afro-féministe » interdit aux blancs à Paris, c’est au tour de Montpellier de connaître une initiative quasi-similaire avec l’organisation d’une manifestation féministe, fin novembre, interdite aux hommes.

Manifestation féministe ou discrimination sexiste ?

Le collectif féministe montpelliérain La Collective 34 souhaite organiser le 24 novembre prochain une « Marche de Nuit en non-mixité choisie ». Comprendre, une manifestation nocturne uniquement réservée aux femmes et à « toutes personnes ayant un vécu social de femmes » afin de revendiquer le droit de circuler dans l’espace public à toute heure.

Si le motif de la manifestation est tout à fait légitime, c’est, en revanche, la limitation du public concerné aux seules femmes qui pose problème. De fait, les organisateurs excluent de leurs rangs tous les hommes (hétérosexuels, homosexuels, etc.) qui ne se sentent pas femme. De fait, La Collective 34 opte pour une attitude discriminatoire et sexiste.

La Collective 34, un collectif féministe « non-mixte »

Qu’est-ce que la « non-mixité » ? La Collective 34, organisation féministe proche de l’extrême gauche radicale, explique sur son site le choix de la non-mixité [désolé pour l’écriture inclusive] :

« Nous nous organisons en autogestion et en non mixité. La non mixité est un moyen, et non un but en soi, et ne se réduit pas à un entre soi. Elle est évolutive. Ainsi, La Collective est passée d’une non mixité femme à une non-mixité incluant touTEs les personnes ayant ou ayant eu un vécu social de femme, quelque soit la manière dont chacunE se définit.


Pourquoi la non mixité ? Parce que nous avons pu expérimenter que les individuEs vivant des oppressions spécifiques sont les mieux placéEs pour mettre en place des stratégies visant à éradiquer ces oppressions, à commencer par les déconstruire pour nous-même. Parce qu’il nous semble nécessaire, aujourd’hui, de pouvoir ouvrir des espaces où la parole des personnes vivant des discriminations et des violences sexistes est plus aisée, plus sécurisante. »

Photos : DR/La Collective 34

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Tribune des généraux : entretien avec le Général (ER) François Gaubert

04/05/2020 – 11h00 Montpellier (Lengadoc Info) – À l’initiative de Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et …

4 Commentaires

  1. Le gauchisme est une maladie mentale

    Sérieusement ? Elles n’ont rien d’autre à faire ? Il y a les gosses à éduquer et la cuisine à nettoyer. Et la vaisselle à faire ! et le linge à repasser ! le repas à préparer et le ménage à finir ! Non mais !

  2. Les connes, çà ose tout !!!! Mdr ……..

  3. ridicule l’appel à la haine et a la division d’individus complémentaire et nécessaire l’un a l’autre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.