Jacques Atlan bientôt devant les tribunaux ?

15/10/2014 – 09h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Le socialiste Jacques Atlan, vice-président du conseil général de l’Hérault, délégué à la culture et anciennement maire de Saint-Jean-de-Védas, va-t-il se retrouver bientôt devant les tribunaux pour prise illégale d’intérêt ? C’est en tout cas l’avis de Paul de Boisgelin, maire-adjoint de Saint-Jean-de-Védas qui a déposé ce lundi, une plainte auprès du procureur de Montpellier en charge des affaires financières.

L’affaire remonte à l’année 2012, quand Paul de Boisgelin révèle dans la presse locale l’attribution de 6 600 € de subventions du conseil général par Jacques Atlan à l’association védasienne Alternatives entre 2009 (date à laquelle il perd la mairie) et 2012. Or, pour Paul de Boisgelin, cette association dite citoyenne, est avant tout une tribune politique qui assure la promotion de l’opposition municipale de Saint-Jean-de-Védas et donc de monsieur Atlan lui-même.

Pourquoi attendre deux ans ? Pour Paul de Boisgelin, c’est notamment le calendrier électoral qui explique cela. Pour lui, dans le contexte de campagne pour les élections municipales, il aurait été « déloyal d’attaquer Jacques Atlan en dehors des sujets qui concernent son projet pour la municipalité. Les échéances électorales sont désormais passées, il a perdu la mairie, je considère qu’on peut relancer la procédure ».

Une période qui aura également permis à Paul de Boisgelin de constituer un dossier solide contre l’ancien maire notamment en faisant faire par un huissier, une capture du site internet de l’association. Site internet qui a d’ailleurs était supprimé depuis les révélations de 2012. De même, dans le numéro de la revue Saint-Jean Info, publié par l’association Alternatives et paru juste après les articles de presse, « il est écrit noir sur blanc que le conseil d’administration de l’association est dissous pour rester dans la plus stricte légalité », preuve que ce n’était pas le cas jusqu’alors. Enfin, Paul de Boisgelin s’interroge sur la décision de Jacques Atlan de faire arrêter le versement des subventions à Alternatives depuis 2012.

Pour l’actuel maire-adjoint de Saint-Jean-de-Védas, « monsieur Atlan est un rentier de la politique, il vit de ses indemnités d’élu depuis vingt ans. Il défend son patrimoine avec de l’argent public (…). Je suis persuadé que si j’avais constitué une association pour défendre le bien-fondé de la politique menée par la majorité actuelle à Saint-Jean-de-Védas et si la ville avait versé une subvention à cette association, Jacques Atlan, qui est à 57 procédures contre la majorité actuelle, n’aurait pas manqué de saisir la justice pour faire cesser ce scandale ». « J’attends que la Justice sanctionne un délit qui est, dans notre région, à l’image du non-renouvellement de la classe politique et de la défense de bastions électoraux »

Photo : saintjeandevedas.fr

Lengadoc-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

passe vaccinal

Passe Vaccinal. Le député Nicolas Meizonnet (RN) dit NON !

22/01/2022 – 18h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Nous publions ici le communiqué du député (RN) de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.