Accueil » Politique » Agde. Vers une union des droites pour les municipales de 2020 ?
Agde
Robert Ménard et Gérard Prato à Agde. Crédit : Lengadoc Info

Agde. Vers une union des droites pour les municipales de 2020 ?

19/02/2018 – 15h45 Agde (Lengadoc Info) – Une soixantaine de personnes se sont réunies dans la salle municipale du Grau d’Agde ce vendredi 16 février au soir afin d’évoquer les prochaines élections municipales avec pour objectif l’union des Droites. Ce rassemblement était initié par Jean Louis Cousin armateur local très connu qui ne cache pas son ambition de remporter la mairie d’Agde en 2020.

L’union des droites pour les municipales à Agde

Il a beaucoup été question de pragmatisme politique et notamment de la nécessaire Union des Droites pour remporter certaines élections. Afin de présenter cette question avait été invité le maire de Béziers, Robert Ménard, qui a pu faire profiter l’auditoire de son expérience. Élu sans étiquette à la mairie de Béziers en 2014, il a mis en avant cette nécessaire union de personnes issues de différents partis situés à droite de l’échiquier politique mais se retrouvant sur quelques points essentiels. Pour lui l’Union des Droites « n’est pas une option mais une obligation ». Il a tenu à souligner que « la gestion d’une ville c’est 80% de bon sens » et qu’il n’y avait que peu de place pour la politique politicienne. Fustigeant les grands partis de droite ( Front National et Les Républicains ) et leurs dirigeants obnubilés par leur réélection, il lançait un appel d’union aux simples adhérents en rappelant « l’urgence des changements à apporter au pays face à des bouleversements irréversibles ». Sur les questions sociétales il concluait « Ne nous contentons pas de parler des questions qui nous appartiennent [sécurité, immigration NDLR]. Ne laissons pas l’écologie aux bobos soixanthuitards ! » Des propositions qui avaient été mises en place lors du congrès « Oz ta droite » de Mai 2016.

Un constat d’union partagé par Virginie Angevin cadre national de Debout La France qui a d’emblée rappelé le soutien de son président Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen lors du second tour de l’élection présidentielle de 2017 qui avait vu Emmanuel Macron accéder au pouvoir. Elle insistait sur le fait qu’il existait des thèmes sociétaux de droite qui étaient rassembleurs sur lesquels il était facile de s’entendre. La conclusion étant pour chaque formation politique impliquée, de garder ses spécificités tout en travaillant de manière transpartisane en vue des prochaines échéances électorales.

Une vision partagée par Gérard Prato, secrétaire départemental de l’Hérault pour le Front National. Ce dernier a tout d’abord dressé un tour d’horizon de la situation politique au sein du Front National qui connait de grandes questions existentielles. Il rappelait que l’élection d’Emanuel Macron avait complètement changé le mode de fonctionnement des partis politiques français, de droite comme de gauche. A son sujet, il rappelait qu’Emmanuel Macron était le représentant des banques et de l’Europe des technocrates. Il alertait également sur « le danger que représente Wauquiez qui fait office de pompe aspirante en direction des électeurs du Front National ».

Sur l’Union des Droites, il évoquait le fait que la Gauche arrivait toujours à se regrouper au moment des élections pour faire barrage au Front National. « Chaque mouvement doit conserver son ADN mais il faut trouver un candidat commun pour les présidentielles. Localement c’est le pragmatisme qui doit être mis en avant ».

Il concluait sur le fait que l’Union des Droites était une nécessité mais qu’elle était quasiment impossible à mettre en œuvre avec le parti Les Républicains qui « votent systématiquement comme la Gauche lors des assemblées ».

Agde
Crédit : Lengadoc Info

A Agde les Républicains vont-ils se faire dépasser par la droite ?

Les élections municipales de 2020 pourraient bien marquer un tournant à Agde. Élu depuis 2001, le maire de la commune, Gilles D’Ettore (LR), est, aujourd’hui, dépassé par sa droite. Que ce soit aux élections présidentielles ou aux législatives, Les Républicains sont arrivés derrière le Front National. Le parti de Marine Le Pen est même arrivé en tête des deux seconds tours face à En Marche.

Aussi, une alliance en 2020 entre le Front National et Debout La France, le tout appuyé par Robert Ménard, pourrait bien entraîner la chute des Républicains à Agde.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Anne Brissaud

Montpellier. Anne Brissaud se lance dans la bataille des municipales [Interview]

15/07/2019 – 14h50 Montpellier (Lengadoc Info) – La porte-parole du Nouveau Centre et conseillère municipale …

2 Commentaires

  1. Ce serait là une solution non pas que pour Agde ..Mais pour la FRANCE

  2. J’ai fait un comptage précis vers 19h30, qui était de 79 personnes….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.