Robert Ménard répond au Midi Libre à propos de Renaud Camus

18/10/2014 – 18h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – La mairie de Béziers a confié à l’écrivain Renaud Camus en mai dernier la rédaction d’un livre sur la ville. Ouvrage qui sera notamment offert lors des cérémonies organisées par la municipalité. Dans un article du Midi Libre, le journaliste René Ferrando s’inquiète de voir un tel ouvrage confié à Renaud Camus, fondateur du Parti de l’In-nocence et théoricien du Grand Remplacement.

Robert Ménard a souhaité répondre au Midi Libre :

« Je regrette la présentation partisane que vous avez choisi de faire de la personnalité et de l’oeuvre de Renaud Camus. Vous résumez cet immense écrivain à ses seules positions politiques et ne dites rien de son talent reconnu par des institutions aussi prestigieuses que l’UNESCO, la Villa Médicis ou l’Académie française.

Vous omettez également, alors même que je l’avais indiqué à votre journaliste, de préciser que Renaud Camus est un spécialiste des ouvrages sur l’histoire des villes, des sites historiques, des maisons prestigieuses. Ainsi a-t-il écrit un livre sur le département de l’hérault, ainsi publie-t-il encore aujourd’hui chez Fayard des ouvrages magnifiquement illustrés sur les « Demeures de l’esprit ». Car, outre être un grand écrivain, Renaud Camus est également un formidable photographe.

C’est donc un auteur reconnu et qualifié que la municipalité de Béziers a choisi pour rédiger un livre sur l’histoire et l’esprit de sa ville. »

Photo : DR

Lengadoc-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Ligue du Midi

La Ligue du Midi fête ses dix ans les 5 et 6 septembre

28/08/2020 – 18h35 Nîmes (Lengadoc Info) – La traditionnelle journée de rentrée de la Ligue …

2 Commentaires

  1. En somme, ce que les journalistes du midi libre demandent, c’est que si l’on n’a pas des idées politiques qui sont conformes aux leurs, on ne devrait pas avoir le droit de travailler, à tout le moins que l’état devrait discriminer dans les mandats qu’il attribue selon l’opinion politique des gens. Autrement dit, ce qu’ils attendent d’un élu, c’est qu’il viole l’égalité de traitement, l’interdiction de la discrimination sur la base des opinions politiques, et la neutralité de l’état, parce que la liberté d’expression la plus élémentaire ils s’assoient dessus……C’est beau la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.