Accueil » International » Syrie. La région de Damas bientôt pacifiée
Syrie

Syrie. La région de Damas bientôt pacifiée

26/04/2018 – 17h30 Syrie (Lengadoc Info) – Point de situation numéro 57 – La crise entre les deux blocs se combattant en Syrie semble s’estomper suite à l’attaque américaine. Comme en 2017 avec le tir de missiles sur la base de Shayrat, il ressort que la réponse de la coalition était plus du domaine de la communication que de l’efficacité militaire. Un jeu qui reste dangereux malgré tout…

Barrage de missiles occidentaux sur la Syrie

La tension était réelle et menaçait l’équilibre du monde lorsque le président américain Donald Trump avait menacé la Syrie de son arsenal militaire. Prétextant une attaque chimique gouvernementale contre un quartier de la ville de Douma non encore confirmée à ce jour, Trump décidait de frapper la Syrie. Sans attendre de conclusions techniques ni d’aval des Nations Unis une frappe commune avec la Grande Bretagne et la France a été déclenchée le 14 avril 2018 au matin.

2 versions antagonistes s’affrontent une nouvelle fois, comme pour la fameuse attaque chimique. Le camp syrien et ses alliés russes et iraniens affirment que sur les 103 missiles tirés, 71 auraient été abattus, les restants n’occasionnant des dommages importants mais qui n’entraveront en rien le potentiel militaire syrien. La version occidentale est toute autre, l’opération a été un franc succès, tous les missiles ayant atteint leur but et la chaine de production d’armes chimiques détruite. Chaque camp peut donc s’estimer satisfait et le monde respirer à nouveau.

La région de Damas bientôt pacifiée

Cette attaque occidentale n’a en rien perturbé le déroulement des opérations militaires. En effet, après la spectaculaire pacification de la Ghouta orientale et la reddition de Douma, les unités loyalistes se sont dirigées pour partie à une vingtaine de kilomètres en direction du nord-est.

Le secteur montagneux rebelle de Qalamoun est considéré comme calme depuis des années. Un accord de réconciliation a d’abord été conclu avec la ville de Dumayr. Face au refus des combattants de l’Armée Libre Syrienne voisins, les unités mécanisées ont amorcé leur avance le 19 avril 2018 et ont rapidement scindé le territoire en plusieurs parties. Devant la menace d’un anéantissement certain, les rebelles ont accepté l’évacuation en direction de Jarablus au nord, zone tenue par l’armée turque. D’importants stocks d’armes ont été récupérés par l’armée syrienne, notamment des dizaines de chars qui vont permettre de regarnir les rangs des divisions mécanisées. Une victoire supplémentaire, sur le plan pratique comme sur le plan symbolique. L’objectif étant pour Bachar el-Assad de pacifier entièrement la capitale Damas et sa région.

C’est ce qui est en passe d’être accompli au sud de la capitale dans le quartier de Yarmouk tenu pour partie par des « rebelles » et pour partie par l’Etat Islamique. Les combats ont débuté il y a quelques jours contre les combattants de Daech par une intense campagne de bombardement. L’objectif est de scinder la poche en deux suivant un axe nord-sud et de réduire la résistance islamiste des quartiers ouest. Les « rebelles » à l’est, en concurrence avec l’Etat Islamique depuis des années bénéficieront d’une évacuation vers Idlib.

Syrie

Cette pacification prochaine sera une étape symbolique supplémentaire pour Bachar el-Assad qui petit à petit se rend maître de son territoire. Désormais le front s’est considérablement rétréci et le gouvernement syrien sait qu’il peut compter sur ses fidèles alliés.

Syrie

Syrie

Les zones de combat restantes sont :

– la poche située au nord d’Homs qui s’est réchauffée récemment

– le front au nord d’Hama, zone très sensible, qui connait une augmentation de la concentration de forces rebelles

– au sud la zone de Daraa pourrait connaitre une issue pacifique grâce aux efforts diplomatiques de la Jordanie

– le désert situé dans le triangle Palmyre/Deir Ez-Zor/Abu-Kamal aux mains de l’Etat Islamique.

Martial Roudier

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Franco

Espagne. Franco à la cathédrale de Madrid ? Le gouvernement socialiste se fait battre à son propre jeu

19/10/2018 – 18h40 Madrid (Lengadoc-info.com) – Le gouvernement de Pedro Sanchez voulait en faire l’acte …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.