Accueil » Société » Université Paul Valéry. Les bloqueurs mis en échec par la sécurité mais la situation reste confuse
Paul Valéry
Crédit : Lengadoc Info

Université Paul Valéry. Les bloqueurs mis en échec par la sécurité mais la situation reste confuse

02/05/2018 – 20h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Ils l’avaient annoncé depuis plusieurs jours, ce mercredi 2 mai devait marquer la réoccupation de Paul Valéry, la faculté de Lettres de Montpellier, par les « bloqueurs », ces étudiants et militants d’extrême gauche opposés à la loi Vidal sur l’université. La journée ne s’est pas aussi bien passée qu’ils le souhaitaient.

Moins de 80 bloqueurs pour occuper Paul Valéry quasiment vide

Si les bloqueurs se sont bien amusés à tourner en ridicule le déblocage par la police le 23 avril dernier de l’université Paul Valéry alors vide, les mêmes ont présenté comme une grande victoire leur retour ce mercredi sur un campus pourtant également quasiment vide faute de cours.

Quelques dizaines d’individus se sont introduits dans les locaux depuis 6h du matin et ont tenté de bloquer le campus une nouvelle fois. Malgré les annonces victorieuses « d’occupation » et de « blocage » de l’université, les bloqueurs ne sont parvenus qu’à bloquer quelques bâtiments vides de manière temporaire puisque ces derniers ont, pour la plupart, été rapidement délogés par des agents de sécurité.

Symbole de cette incapacité à tenir le terrain, les bloqueurs ont dû tenir leur « assemblée générale » sur le parvis de l’amphithéâtre A, faute de pouvoir y accéder comme cela était initialement prévu.

Tout au long de la journée des tensions ont eu lieu entre bloqueurs et vigiles. Dans l’après-midi, le bâtiment des étudiants internationaux a été occupé avant d’être débloqué une heure après par la sécurité. Dans un communiqué, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) a annoncé que « après une heure face à la pression, le barrage a dû céder face aux violences exercées par une présidence et une sécurité omniprésente ». Le syndicat d’extrême gauche accuse même le président de Paul Valéry, Patrick Gilli d’avoir « poussé et insulté des étudiants ».

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

pma

#MarchonsEnfants. Les opposants à la PMA ne lâchent rien

21/01/2020 – 17h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Alors que le projet de loi sur la bioéthique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.