Entretien. La Manif Pour Tous mobilisée contre la loi bioéthique

18/01/2020 – 20h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Une nouvelle action des membres de La Manif Pour Tous, mouvement créé en opposition au mariage homosexuel a eu lieu ce samedi sur le « rond-point du Grand M » à Montpellier. Avec notamment le déploiement d’un bébé de 5 mètres de haut recouvert de codes-barres et de symboles de l’euro destiné à alerter sur la marchandisation du vivant.

Une lutte contre « une loi ni bio ni éthique »

Alors que le Mariage Pour Tous est entré en fonction depuis le 17 mai 2013, le mouvement La Manif Pour Tous (LMPT) a multiplié les manifestations monstres mobilisant des millions de personnes, ainsi que les actions de communication pour alerter et « dénoncer la marchandisation de l’humain qui se profile avec le projet de loi bioéthique ». Dans le viseur de La Manif Pour Tous désormais, « la PMA sans père, l’autoconservation des gamètes sans motif médical, la reconnaissance facilitée des GPA réalisées à l’étranger… ».

L’action de samedi a eu lieu simultanément dans une dizaine de villes de France afin de relancer la mobilisation alors que le projet de loi bioéthique arrive en seconde lecture au Sénat. De nouvelles manifestations doivent d’ailleurs avoir prochainement lieu un peu partout en France le week-end des 30 et 31 janvier 2021.

Présent sur les lieux de la mobilisation ce samedi, Lengadoc Info est allé à la rencontre de « Génération On Ne Lache Rien 34 », le mouvement de jeunes de La Manif Pour Tous dans l’Hérault.

Entretien avec « Génération On Ne Lache Rien 34 »

Lengadoc Info : Comment est née « Génération On Ne Lache Rien » ?

Romain : Nous avons tiré notre nom d’un slogan (« On Ne Lache Rien) très populaire au sein des manifestations de La Manif Pour Tous contre le mariage homosexuel. Nous sommes une génération qui refuse de se taire face à une loi bioéthique inhumaine et antiétique. Notre mouvement a été fondé le 10 février 2020 par différents jeunes investis dans La Manif Pour Tous. Nous avons voulu répondre à une demande de beaucoup de jeunes qui composent la majeure partie des manifestants, à s’investir plus en profondeur, être plus efficaces, et être formés.

Lengadoc Info : Personnellement, comment avez-vous rejoint GONLR 34 ?

Romain : Durant le mois de novembre, mon meilleur ami, lui aussi lycéen, m’a parlé de « Génération On Ne Lache Rien » qui venait de se lancer sur l’Hérault par le biais d’Instagram. J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai rejoint l’aventure en contactant l’antenne locale, commencé mes premières expériences militantes et rencontré de chics types. On se sent utile en défendant la cause et en participant à raviver la flamme de La Manif Pour Tous. C’est un combat qui vaut vraiment la peine de s’engager !

Lengadoc Info : Quels sont les thèmes défendus à Génération On Ne Lache Rien ?

Romain : Notre combat c’est essentiellement la défense des droits de l’enfant, de la femme et de l’homme. De l’enfant d’abord, que la loi prive arbitrairement d’un père et d’une mère. Cet enfant qui ne serait plus enfant de ses parents parce qu’ils l’ont engendré mais parce qu’il a été élevé par eux. L’enfant qui n’est jamais le centre des propositions du gouvernement, mais bien derrière les désirs des adultes.

Les femmes ensuite, que l’on exploite pour leur utérus. A qui l’on dit que si elles sont consentantes, cela devient éthique. Les femmes, qui sont obligées de vendre leur enfant, sans jamais le revoir, ni même savoir son nom.

Les hommes enfin, à qui l’on refuse la paternité. À qui l’on dit qu’ils sont inutiles et remplaçables. A qui l’on dit qu’ils peuvent être remplacés par un oncle, une tante ou une grand-mère. A qui l’on dit qu’ils sont forcément un mal et inutiles pour l’éducation d’un enfant. Pour tous ces gens-là, les jeunes de La Manif Pour Tous ne lâcheront jamais rien.

Lengadoc Info : Quelle place tenez-vous au sein de « La Manif Pour Tous » et de « Marchons Enfants » ?

Romain : Cette question ne se pose pas vraiment. Nous sommes une partie de La Manif Pour Tous consacrée plus spécifiquement à tout ce qui touche aux jeunes. Tout comme il existe un « pôle communication », ou « produits dérivés ». Maintenant, nous avons tout de suite vu le besoin de mobiliser des jeunes au niveau le plus local. Cela a permis le développement rapide de la formule que nous présentions. Nous sommes une équipe de jeunes locale présente essentiellement dans la ville de Montpellier. Elle fait partie à part entière de l’organisation La Manif Pour Tous, et se préoccupe en même temps des besoins militants des jeunes.  Nous sommes donc également dans le mouvement « Marchons Enfants » aux cotés de 26 autres associations.

Lengadoc Info : Concrètement, quelles sont vos actions ?

Romain : Nos actions ont toutes pour but d’informer les français de ce qui est en train de se passer dans leur dos. Nous effectuons des tractages, nous sommes actifs sur les réseaux sociaux comme Instagram ou nous tenons une page (onlr_jeunes34). Nous utilisons tous les supports de communication existants pour avertir et sensibiliser les français. Nous faisons aussi des actions chocs et symboliques pour pouvoir interpeller les « politiques ». Nous discutons avec eux autant que possible. Et surtout nous organisons des formations pour ceux qui le désirent au cours desquelles le projet de loi est décrypté de fond en comble.

Génération On Ne Lache Rien 34 sur Instagram (onlr_jeunes34)

Photos : Lengadoc Info/LMPT

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

« QUI ? ». Décidément toutes les pancartes ne se valent pas !

13/08/2021 – 12h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Il est très commun pour qui arpente les manifestations (et la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.