« Ville-Port » à La Grande-Motte : le projet insensé d’un maire mégalo (Tribune libre)

20/02/2021 – 19h45 La Grande-Motte (Lengadoc Info) –  Stéfan Rossignol, maire de la Grande-Motte n’a rien d’un écolo et voit grand. Son projet « Ville-Port » ambitionne de construire sur l’esplanade Baumel et sur près de 3 hectares de plage côté couchant.

Ce projet insensé nécessite la modification du PPRI (Plan de Prévention du Risque Inondation). Aussi, c’est presque en catimini -Covid oblige- que le dossier est consultable en mairie jusqu’au 25 février inclus. Toutefois, l’Autorité environnementale du Ministère de l’Environnement a émis un avis négatif sur ce dossier de modification du PPRI : « l’évaluation environnementale comporte des lacunes dans de nombreux domaines. Elle ne traite pas de manière suffisamment approfondie les sujets spécifiques à la modification du PPRI comme l’articulation avec les autres plans et programmes… L’Autorité recommande d’analyser la cohérence des hypothèses prises avec les derniers travaux du GIEC (Groupement d’Experts Intergouvernementaux sur l’évolution du Climat). »

Il s’agit en fait de transformer une station balnéaire en une vraie ville dotée d’établissements de construction nautique dans la partie « couchant » de la cité. Or, le PPRI interdit de construire sur les plages et à l’abri des digues. Et non content d’amputer une des plus belles plages du littoral (35 hectares) de 2,94 ha, le déplacement de la digue ouest ne pourra qu’accélérer le courant et l’érosion. La nouvelle digue non étanche et de faible hauteur aura pour conséquence, l’ensablement du port comme cela se produit déjà pour certains parkings de la cité.

Le projet « Ville-Port » à La Grande-Motte (non contractuel)

De plus, une fabrique polluante de catamarans avec moulages ne peut être édifiée en tant qu’ICPE (Etablissement classé au titre de l’environnement), pas plus sur la plage en bordure de mer, qu’en centre-ville, d’autant que la Grande-Motte est classée Station de tourisme.

Le projet ne présente aucune étude d’impact et n’envisage ni une turbidité accrue ni l’érosion, ni les habitats marins. Et du point de vue de l’urbanisme, l’implantation de logements sociaux avec emprise sur la plage et des tours jusqu’à 40 m de haut devant la Grande Pyramide trahissent la conception de la cité par Jean Balladur, celui-ci ayant réservé des constructions pyramidales à l’est et des « conches » à l’ouest avec un repère emblématique : « La Grande Pyramide ». Prévoir des pyramides à l’ouest de la Grande-Motte viendrait à dénaturer son projet…

Avec une telle réalisation, l’impact sur la qualité de vie pendant les travaux qui dureront, au mieux, une dizaine d’années est à envisager. Quant aux contribuables, il leur faudra mettre la main à la poche, car annoncé au début pour 65 millions d’euros, le projet « Ville-Port » est récemment évoqué à 100 millions et la facture finale risque d’être multipliée au moins par trois.

Vous avez donc jusqu’au 25 février pour donner votre avis sur la modification du PPRI :

– soit en écrivant sur le registre à la mairie de la Grande-Motte

– soit par E-mail à ddtm-sern-prnt@herault.gouv.fr

Marthe Brun

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2021, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

« Pêche au vif ». Après la Chasse, Eddine Ariztegui s’attaque à la Pêche

22/02/2021 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) – C’est un tweet de Eddine Ariztegui, élu du parti …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.