Squat. Nouvelle « affaire Roland » à St Julien des Points ?

04/03/2021 – 19h30 Montpellier (Lengadoc Info) – Après l’affaire du squat de Roland à Toulouse le mois dernier qui avait défrayé la chronique, c’est au tour de la commune rurale de St Julien des Points (25 kms au nord-ouest d’Alès) de se mobiliser contre le squat d’un ancien hôtel abandonné.

Un squat d’extrême gauche en Cévennes

L’information a commencé à circuler sur les réseaux sociaux : des squatteurs ont occupé l’ancien hôtel des Cévennes depuis ce mardi 2 mars 2021. Des premiers contacts ont été tentés par les propriétaires de l’établissement mais les squatteurs semblent bien connaitre leur affaire. En effet, les propriétaires et leurs soutiens se sont vu opposer par les occupants du squat, des textes de lois protégeant les occupants. L’accent est d’ailleurs clairement mis sur le fait que les squatteurs étaient considérés par la loi comme « nouveaux propriétaires » du bâtiment et, à ce titre, indélogeables. Une feuille A4 scotchée sur un panneau met en garde contre toute tentative d’expulsion.

« Ce lieu est notre domicile ainsi que notre résidence principale. En tant que résident-e-s de l’immeuble, nous sommes protégé-e-s par la loi ».

Des squatters rompus aux techniques de l’occupation illégale

Des textes de loi rédigés en écriture inclusive, qui désigne clairement les occupants du squat comme appartenant à l’extrême gauche la plus radicale. Une banderole sur laquelle on peut lire « CRISE SOCIAL/REQUISITION VITAL » (fautes comprises) a également été déployée sur la façade du bâtiment, marquant un peu plus le coté politique du squat. Les « squatters par nécessité » font en principe attention à ne pas se faire remarquer…

Les accès au bâtiment ont été renforcés à l’aide de matériels divers récupérés à l’intérieur de l’hôtel.

Les accès au bâtiment barricadés…

Mobilisation contre le squat ce vendredi à 14h00

Les propriétaires et leurs soutiens parmi lesquels des élus de la commune, ont immédiatement contacté les autorités mais semblent avoir essuyé une fin de non-recevoir.

Aussi, il est prévu une mobilisation demain vendredi 05 mars 2021 à 14h00 devant l’hôtel des Cévennes afin de pousser les autorités à s’emparer du dossier au plus vite. Les organisateurs souhaitent évidemment éviter que les choses ne s’enveniment. Les réactions sur les réseaux sociaux font déjà état de menaces envers les occupants du squat. Il est vrai que St Julien des Points est une commune rurale où les amateurs d’écriture inclusive ne sont pas forcément les bienvenus…

Une pétition a été créée et a déjà réuni une centaine de signatures en quelques heures.

L’hôtel des Cévennes entre Gard et Lozère

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Les étudiants, ces victimes de la Crise Sanitaire dont on ne parle pas

17/02/2021 – 19h30 Montpellier (Lengadoc Info) – Outre les personnels soignants, les restaurateurs et autres commerçants, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.