Crédit : Lengadoc Info

Cévennes. Les anti-squat fêtent leur victoire

15/06/2021 – 18h00 St Julien des Points (Lengadoc Info) – Ce dimanche 6 juin 2021, le Relais du motard cévenol, club de motos et gîte associatif présidé par Alain Larnac recevait motards et citoyens ayant répondu présents à son appel à mobilisation début mars 2021, pour s’opposer à l’occupation illégale de l’hôtel des Cévennes à St Julien des Points (48). Un pique-nique pour fêter leur victoire sur les squatteurs.

Face aux occupations illégales, le respect de la propriété privée

Venus en nombre, ses amis, mais également des anonymes, ont fait le déplacement pour se retrouver à quelques pas du lieu du forfait afin de partager un moment de convivialité dans une commune où la quiétude habituelle est revenue après la fuite des occupants illégaux. Le bâtiment a pu être récupéré et sécurisé par la famille du propriétaire le 13 avril 2021 après un constat d’huissier. Un bâtiment saccagé et détérioré par les occupants provisoires qui prétendaient vouloir développer « un projet multiforme, participatif et en lien avec les habitant.e.s aux alentours ». Des tags anti-flics, des menaces contre Alain Larnac, de la drogue et de l’alcool ainsi que des mises en scène sataniques à base d’excréments ont été trouvés dans les pièces du bâtiment.

Accoudé sur une grande table, Vladimir nous raconte « Il y a 10 ans, j’ai vécu une occupation de ma maison, je n’ai reçu aucun soutien et il m’a fallu me débrouiller seul, mais quand mon ami Alain m’a appelé, je suis tout de suite venu le soutenir dans son action ». Le routard septuagénaire préférera rester vague sur la conclusion de cette affaire car en France, hormis le fait que la violation de domicile soit un délit, un occupant indésirable est considéré comme légitime au bout de 48 heures.

« Je suis contre ce genre d’individus qui s’approprient des logements qui ne leur appartiennent pas, c’est scandaleux » rétorque « Nono », membre d’Occitania Bike, un club de moto des Cévennes gardoises. La journée se déroule sous une météo estivale et les conversations s’entremêlent. Une voix au micro, celle d’Alain Larnac, remercie chaleureusement tous les participants qui auront contribué à l’expulsion des squatteurs.

« Il n’avaient rien à faire ici, que cela fasse 10 ans que la bâtisse soit inoccupée, cela ne s’excuse pas, qu’ils retournent se terrer chez eux » argumente « Robert », routier international dont le chapeau en cuir laisse apparaître une chevelure grisonnante.

L’Hôtel des Cévennes sera entièrement dégradé par les squatteurs…

Entretien avec Alain Larnac

Pendant le repas, le président du relais du motard cévenol acceptera bien volontiers de répondre à quelques questions.

Lengadoc Info : Quelles ont été vos motivations pour vous engager dans ce bras de fer ? De quelle manière avez-vous procédé ?

Alain Larnac : Le squat était à une centaine de mètres de chez moi, je ne pouvais pas laisser passer. Nul n’a le droit de s’introduire chez autrui sans consentement. De plus je suis adjoint au maire. J’ai mobilisé des élus et monsieur le Maire, ainsi que des motards de notre club qui sont nombreux à avoir répondu présent, malgré une forte présence policière visant à nous restreindre.

Lengadoc Info : Et la mobilisation de députés, qu’en pensez-vous ?

Alain Larnac : C’est à dire qu’avant leur venue, la petite fille du propriétaire âgé de 86 ans et résidant en EHPAD a rempli les formalités pour obtenir une audience en urgence. Le fait que le député européen Gilbert Collard (RN) ainsi que le député de la circonscription de Lozère Morel-A-l’Huissier (UDI) aient tenu un discours unanime devant l’établissement occupé a semble-t-il influencé la décision de justice, ce qui nous a permis de les faire expulser en moins d’un mois.

Lengadoc Info : Concernant l’hôtel des Cévennes, une réhabilitation est-elle envisagée ?

Alain Larnac : Oui en effet, un comité de pilotage est en cours de création. L’idée, bien avant cette affaire d’ailleurs, est de créer une maison du tourisme avec logements et restauration, afin d’en faire le point de départ de la voie verte sur l’ancienne ligne de chemin de fer de 46 kilomètres à travers la Vallée Longue. Des travaux de restauration sont en cours. Ce projet relancera le tourisme en Lozère et dans la vallée. C’est tout de même un investissement de près de 3 millions d’euros qui sera subventionné en grande partie par les collectivités départementales et la région.

Alain Larnac initiateur de la mobilisation contre les squatteurs de l’hôtel des Cévennes…

Retrouvez la série d’articles que Lengadoc Info a consacré au sujet ici, ici, ici et ici

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

FFMC. 30 ans de lutte pour la défense des 2 roues

14/06/2021 – 18h00 Montpellier (Lengadoc Info) – La FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) est …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.