Source : Unité SGP Police

Une manifestation de policiers cible de la récupération politique

25/05/2021 – 10h20 Paris (Lengadoc Info) – Mercredi 19 mai 2021 a eu lieu une manifestation particulièrement importante de policiers devant l’Assemblée Nationale à la suite des multiples meurtres que la profession a eu à subir récemment. Ils réclament plus de sécurité et de sévérité envers leurs agresseurs. Une manifestation soutenue par 86% des Français et regroupant pas moins de 35 000 policiers.

Jean-Louis Debré se dit scandalisé !

L’ancien ministre de l’Intérieur, Jean-Louis Debré était présent ce jour-là. Il déclarera à la Presse : « Cela m’inspire une très grande tristesse. On en est arrivé là, il faut que pour se faire entendre, ces femmes et ces hommes qui se dévouent pour la République viennent manifester devant l’Assemblée nationale mais dans quel pays est-on ? On n’a pas écouté depuis des années leurs revendications et leurs problèmes ». Un appel à l’aide très marqué politiquement, 74% d’entre eux affirment vouloir voter Rassemblement National pour se faire entendre et appliquer leurs revendications. Un chiffre qui a suscité de nombreuses réactions médiatiques ainsi que politiques.

Une manifestation soutenue par tous sauf la France Insoumise

Pourtant appuyé par tous les autres partis, surtout à droite, la France Insoumise, quant à elle, n’a pas souhaité y participer. Une position exprimée par Adrien Quatennens : « Compte tenu de ce que nous défendons pour la police on y aurait notre place mais vous voyez bien que les conditions d’extrêmes tensions […] je ne suis pas certain que les conditions soient réunies pour que nous y participions ». Déjà en 2017, Jean-Luc Mélenchon, le chef du parti avait déclaré : « je suis fatigué de la police shérif, je suis un ami du retour à la raison je suis pour les gardiens de la paix, gardien de la paix ce n’est pas cowboy », dénonçant une police trop politisée à l’extrême droite. Deux ans plus tard, lors d’une manifestation concernant les retraites, il les aurait qualifiés de « barbares ». Certains membres de ce parti affirment ne pas vouloir manifester pour ne pas être en présence d’autres personnes politiques. D’autres qualifient cette action « d’arnaque et d’une instrumentalisation politique ». Le 20 mai, un communiqué de Jean-Luc Mélenchon accuse même le ministre de l’Intérieur, Gérard Darmanin, de mépriser la séparation des pouvoirs. Il qualifiera également cette manifestation de rassemblement de « factieux ».

Une manifestation policière sous les feux des figures politiques

A noter qu’aucun témoignage ou réelles revendications policières n’auront été relayés par les médias. Seules les grandes figures politiques seront mises en évidence. Le sociologue Fabien Jobard mettra en évidence que durant cette action, Gérald Darmanin, dont la présence à cette manifestation relevait plus de la communication qu’autre chose, se plaçait comme le représentant des syndicats policiers, comme le « premier flic de France ». Alors que le ministre de l’Intérieur n’a apporté aucune solution politique à la suite de la mise en place de la police de sécurité du quotidien depuis 2018. La PSQ consiste en des patrouilles de policiers en VTT dans les rues, de 9 heures du matin à 18 heures le soir afin de faire respecter la loi. Depuis le mouvement des Gilets Jaunes, la police a peu été sollicité. Depuis, les réformes structurelles de la police ne se font pas entendre.

Un constat accablant pour Fabien Jobard qui analysera la présence de Gérald Darmanin de la façon suivante : « l’absence de politiques publiques fortes en matière de contrôle de la délinquance et d’insécurité est la raison fondamentale de cette présence, qui tente de pallier ce manque. »

Photos : Lengadoc Info/DR

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Cévennes. Les anti-squat fêtent leur victoire

15/06/2021 – 18h00 St Julien des Points (Lengadoc Info) – Ce dimanche 6 juin 2021, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.