Les policiers français menacés et pris pour cible

13/05/2020 – 10h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Pas une semaine ne passe sans que des attaques contre des policiers ne viennent défrayer la chronique. Parfois tragiquement comme avec Stéphanie Monfermé assassinée à l’intérieur même du commissariat de Rambouillet ou plus proche le meurtre d’Eric Masson sur un point de deal en Avignon.

Les assassins d’Eric Masson interpellés après 4 jours de cavale

Les faits font froid dans le dos. Mercredi dernier, le 5 mai 2021 peu après 20h00, le premier ministre Jean Castex annonce la mort d’un policier sur la commune d’Avignon dans le Vaucluse. Un drame qui intervient moins de 15 jours après l’assassinat de Stéphanie Monfermé, policière au commissariat de Rambouillet par un islamiste. Quatre individus entre 19 et 20 ans ont été interpellés dimanche, soupçonnés d’être impliqués dans la mort du brigadier Éric Masson. Ce dernier avait été tué lors d’une intervention contre un point de trafic de drogue.

Deux principaux complices se sont cachés dans une pièce avec des provisions à proximité du domicile familial du principal suspect. Bien préparés, ils pouvaient facilement tenir plusieurs jours. D’après des éléments révélés par BFMTV, il parait évident que, la cachette n’étant pas dans un sous-sol ou cachée, un ou plusieurs complices les auraient aidés. Une fois sortis de leur planque, des policiers les ont suivis en filature jusqu’au péage de Remoulins en direction de l’Espagne, où ils prévoyaient leur fuite. Ces derniers ont été interpellés pour ce meurtre, en plus du trafic de stupéfiants.

Gérard Darmanin frappe encore !

Les trois personnes interpellées dimanche « sont français, nés en France », a cru bon de préciser le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, ajoutant qu’ils étaient connus pour trafic de stupéfiants. Une tentative de désamorcer une polémique concernant l’origine maghrébine des tueurs. Sur son compte Twitter, il s’est félicité de cette double interpellation et du travail des 80 enquêteurs : « Je félicite la police nationale pour l’interpellation de deux suspects, quatre jours après cet assassinat ignoble». Il rajoutait :« Ce crime ne doit en aucun cas rester impuni ».

Fidèle à sa position de dureté face à l’insécurité, il déclarait que pour la suite des événements, « le respect de l’autorité parentale doit être établi et par ailleurs une meilleure intégration pour ceux qui viennent de l’étranger, une éducation qui doit écouter les plus pauvres d’entre nous et j’espère une économie qui refonctionne, c’est tout le programme du président de la République ».

Rambouillet, Avignon puis Lyon : les policiers ciblés

Quelques jours après le meurtre d’Eric Masson, un tag menaçant la police lyonnaise a été découvert lundi sur un mur de la ville, à l’entrée d’un groupe scolaire. Il y est écrit : « Balle dans le front pour Éric Masson, prochaine cible : BST du 8e ». Une enquête a été ouverte pour cet appel au meurtre contre des fonctionnaires de police. Dans un tweet l’antenne départementale du syndicat Unité SGP Police a dénoncé « la haine et violence chaque jour contre la police nationale ». Pierre Tholly, secrétaire régional du syndicat Alliance, a par ailleurs affirmé que « les menaces, c’est devenu notre quotidien », en évoquant des violences récurrentes contre les forces de l’ordre dans l’agglomération.

Les menaces envers les forces de l’ordre…

La préfecture du Rhône a dénoncé « des menaces graves, intolérables » après la découverte de ce graffiti. « Quand on s’attaque à un policier, on s’attaque à chacun d’entre nous », a déclaré Thierry Suquet, le préfet délégué pour la défense et la sécurité en Auvergne-Rhône-Alpes. Les policiers sont sous le choc, menacés et en danger. Il ajoutait « ces menaces ont l’objectif de déstabiliser les valeurs de la République ».

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

« QUI ? ». Décidément toutes les pancartes ne se valent pas !

13/08/2021 – 12h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Il est très commun pour qui arpente les manifestations (et la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.