Accueil » International » Les indépendantistes prennent le pouvoir en Sardaigne avec l’appui de la Lega de Salvini
Sardaigne
Christian Solinas et Matteo Salvini

Les indépendantistes prennent le pouvoir en Sardaigne avec l’appui de la Lega de Salvini

02/03/2019 – 15h30 Cagliari (Lengadoc Info) – Les élections régionales qui se sont déroulées le week-end dernier en Sardaigne a amené une coalition de droite au pouvoir. Une coalition qui sera dirigée par les indépendantistes avec le soutien de Matteo Salvini.

Sardaigne, une nouvelle victoire électorale pour la Lega de Salvini

Les électeurs ont confirmé, le 24 février dernier, la montée en puissance de la Lega, le parti de Matteo Salvini, vice-président du conseil italien, lors des élections régionales qui se sont déroulées en Sardaigne.

Avec 47,81 % des voix, la coalition de droite est arrivée largement en tête du scrutin alors que le candidat de la gauche, Massimo Zedda, n’a rassemblé que 32,93 % des suffrages. Mais la surprise vient du Mouvement 5 Etoiles de Luigi di Maio, allié de Matteo Salvini, qui n’obtient que 11,18 % des voix alors que le M5S avait recueilli plus de 40 % des voix lors des élections législatives de 2018 sur l’île.

Aussi le scrutin de dimanche dernier semble confirmer le « croisement des courbes » que l’on observe depuis quelques mois entre Luigi di Maio et Matteo Salvini. Ce dernier dont la popularité ne cesse de grimper en Italie, est clairement devenu l’homme fort du pays.

A noter tout de même que si le M5S obtient 11,18 % et le Parti Démocrate (gauche) 13,48 %, la Lega n’obtient que 11,35 %. Mais comme pour les élections législatives de l’année dernière, Matteo Salvini est parvenu à unifier tous les partis de droite derrière lui. Ainsi, le leader de la coalition de droite, Christian Solinas, est à la fois secrétaire du Parti Sarde d’Action, qui a obtenu 9,90 % des voix dimanche dernier, et sénateur membre du groupe de la Lega à Rome.

Le grand retour des indépendantistes en Sardaigne ?

Ces élections régionales marquent également la victoire des indépendantistes. Christian Solinas qui devrait prendre la présidence de la région, est un militant indépendantiste et son parti, qui a presque un siècle d’existence, a toujours dans sa charte l’objectif de « conduire la nation sarde à l’indépendance ».

Même si l’indépendance de l’île ne semble pas aujourd’hui réalisable compte tenu des alliances avec certains partis de droite hostiles à ce projet comme Forza Italia (le parti de Silvio Berlusconi), l’idée n’est pas pour autant saugrenue.

Après tout, la Lega, anciennement Lega Nord, prônait, il a quelques années encore, l’indépendance du Nord de l’Italie, la Padanie. Si ce projet a été, depuis, abandonné par Matteo Salvini, la Lega a tout de même soutenu, comme ses alliés flamands du Vlaams Belang et du FPO autrichien, le référendum sur l’indépendance de la Catalogne en 2017.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

al qaida

Syrie. Les anciens d’Al Qaida prennent le contrôle de la rebellion à Idlib

16/01/2019 – 19h00 Syrie (Lengadoc Info) – point 67 – L’annonce du retrait des troupes …

One comment

  1. Alberto Da Giussano

    BELLISSIMO!
    Je suis italien du nord, bergamasque (Lombardie), ET JE TROUVE CES RESULTATS ELECTORAUX FANTASTIQUES !
    L’Italie est, comme par exemple la Grande-Bretagne qui est une union consentie entre Anglais, Gallois et Ecossais, un sentiment collectif et consenti (tant que cela ne remet pas en danger leurs propres existences …) entre ses ‘’petites Nations’’ originelles : Padanie, Deux-Siciles, Sardaigne, …
    Mais pas une dictature jacobine abstraite, immigrationniste et métissolâtre comme … l’AFRANCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.