Accueil » International » Ils riaient avec le C-Star, ils pleurent avec l’Aquarius. Comment l’Italie a changé la donne en Méditerranée
aquarius
Photo d'illustration

Ils riaient avec le C-Star, ils pleurent avec l’Aquarius. Comment l’Italie a changé la donne en Méditerranée

15/06/2018 – 17h40 Montpellier (Lengadoc Info) – La situation migratoire en Méditerranée centrale est-elle en train de basculer ? L’arrivée au pouvoir en Italie d’une coalition populiste-identitaire remet, en tout cas, en cause la facilité avec laquelle les associations pro-migrants pouvaient faire entrer des clandestins en Europe

Du C-Star à l’Aquarius, la roue tourne…

Souvenez-vous, il y a presque un an, un petit bateau en méditerranée faisait beaucoup parler de lui. Son nom, le C-Star. Affrété par le mouvement identitaire Defend Europe, ce navire avait pour mission de faire la chasse aux associations qui faisaient entrer illégalement des migrants en Europe via l’Italie.

A l’époque, le petit navire avait pu prendre en flagrant délit plusieurs navires affrétés par des ONG dont celui de SOS Méditerranée, un certain Aquarius. Le C-Star avait connu quelques déboires techniques (suite aux nombreux refus des ports italiens et français de recevoir ce navire) qui avaient bien fait rire les militants pro-immigration. Pas certain qu’ils rigolent encore aujourd’hui…

Le ministre Salvini ne veut plus des bateaux des ONG pro-migrants

En l’espace de quelques jours, la situation a basculé en Méditerranée centrale. Avec l’arrivée au pouvoir de la coalition Mouvement 5 Étoiles – Lega et la nomination de Matteo Salvini, président de la Lega, au poste de ministre de l’intérieur, l’Italie a pris la décision de fermer ses ports aux navires des ONG qui ramènent les migrants des côtes libyennes en Italie.

Dans le collimateur de Matteo Salvini, il y a l’association française SOS Méditerranée et l’Aquarius. Celui-ci a alors reçu l’interdiction d’accoster en Italie alors qu’il transporte plus de 600 migrants à son bord. Dérouté dans un premier temps vers Malte, l’île a également refusé de recevoir le bateau. C’est désormais vers l’Espagne et le port de Valence que le navire se dirige.

Mais l’Aquarius n’est pas le seul navire à mener ce genre d’opération. Un autre bateau, le Sea-Watch 3, affrété par une ONG allemande, vient également de recevoir une interdiction d’accoster en Italie avec une quarantaine de migrants à son bord.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

chemnitz

Chemnitz. Angela Merkel « a créé les fake news de chasse à l’homme » [Interview]

04/09/2018 – 18h10 Chemnitz (Lengadoc Info) – Après le meurtre d’un allemand par des migrants, …

2 Commentaires

  1. Mais l’invasion va – hélas – continuer grâce au gouvernement espagnol….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.