Et si les réductions budgétaires de l’Armée étaient une bonne chose ?

26/11/2014 – 13h00 Montpellier (tribune libre) – Tout le monde le sait, voilà des années que les gouvernements successifs, de gauche comme de droite, s’acharnent à réduire voire détruire le budget de l’Armée Française. Ces réductions budgétaires sont si importantes que l’Armée pourrait être en cessation de paiement à partir de juillet 2015. Une situation qui serait catastrophique pour l’Armée Française mais qui pourtant pourrait se révéler bénéfique pour la planète.

A quoi sert aujourd’hui notre armée ? A défendre et servir la nation ? C’est ce qui se dit sur TF1 et France 2 à chaque défilé du 14 juillet mais dans la réalité, on a plutôt l’impression que l’Armée Française est un outil docile et sans conscience, au service d’intérêts pour le moins douteux.

Soyons honnêtes deux secondes, l’Armée Française ne sert pas la France mais la politique du gouvernement français. Or, celui-ci a opté depuis longtemps pour l’abandon de la souveraineté nationale et l’alignement (pour ne pas dire l’allégeance) sur la politique impérialiste des États-Unis. Du Kosovo à la Libye en passant par l’affaire des Mistrals, les exemples ne manquent pas.

Pire encore, l’intervention de la France dans certains conflits conduit des réactions en chaîne malheureusement prévisibles et qui favorisent l’émergence de nouveaux conflits. Si l’aviation française n’avait pas bombardé les forces militaires de Khadafi en 2011, il y a fort à parier que nous n’aurions pas eu à envoyer des milliers de soldats au Mali en 2013 (ce qui au passage aurait été une sacrée source d’économie). De même, une intervention, ou du moins un soutien à Bachar El Assad dès le début de la guerre civile syrienne, aurait considérablement changé la donne et nous ne serions pas obligés aujourd’hui de bombarder des islamistes formés et équipés par nos « alliés » du Golfe Persique (à qui nous vendons des armes). Les Chrétiens d’Orient apprécieront.

Alors oui, si l’Armée Française doit être un outil docile et zélé de la politique internationale actuelle de la France, il est de l’intérêt de la paix mondiale que cet outil soit le plus faible possible et cela tant que notre pays n’aura pas opté pour une stratégie cohérente et INDEPENDANTE. 

Jordi Vives

Photo: Defense.gouv

Lengadoc-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

Communisme. Déclassification d’archives sur les déportations en Hongrie

27/02/2021 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Alors qu’en Europe de l’Ouest, le communisme est toujours …

One comment

  1. Article très pertinent.
    Une armée nationale équipée, formée et solide, oui, sous réserve qu’elle soit au service des intérêts du pays, en toute indépendance.
    On s’en éloigne effectivement.
    Quant à la composante « civique » ; elle a été abandonnée sous Chirac avec sa décision de suspendre le service national.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.