Malgré la présence de quelques « Bourguignons » Béziers fait bon accueil à Jeanne d’Arc et Philippe de Villiers

10/12/2014 – 18h00 Béziers (Lengadoc-info.com) –  Philippe de Villiers était à Béziers ce mardi pour présenter son dernier livre sur Jeanne d’Arc. Nous l’avions annoncé, la conférence a été pour le moins animée. Un témoin de la soirée nous raconte.

C’est dans le théâtre municipal de Béziers, au bout des allés Paul Riquet, que nous avons assisté à la présentation par Philippe de Villiers de son dernier ouvrage « le Roman de Jeanne d’Arc », ce mardi. Après une brève introduction par le maire Robert Ménard, Philippe de Villiers prend la parole. Sa démarche n’est pas celle d’un conférencier cherchant à autopsier Jeanne mais plutôt celle d’un conteur cherchant à la faire vivre. Il évoque son enfance à Domrémy, là où elle a entendu les voix. Il espère la faire parler à travers son récit, sur la scène du théâtre comme dans son livre. Vient la libération d’Orléans, le sacre du Roi à Reims, les nombreux combats contre les Anglais, sa capture par les Bourguignons. L’aventure de Jeanne qu’il narre, il y croit, elle le possède, jamais pourtant il ne sombre dans un délire mystique.

Le conte se déroule, l’assemblée est captivée. A un moment, pourtant, un groupe de personnes décide de troubler le « show » du Vicomte de Villiers. L’orateur répond gentiment, tout reste assez bon enfant jusqu’à ce que le groupe cherche à empêcher Philippe de Villiers de parler, à croire que Jeanne d’Arc est un sujet polémique. Les spectateurs s’agacent, un homme d’un certain âge, avec un très fort accent pied-noir se lève : « Qu’ils sortent ! ». Là, la bande de perturbateurs lance le mot de trop, ils injurient Jeanne… Le Vicomte voit rouge, il cherche un instant son épée à son flanc gauche… Zut il l’a certainement laissée au Puy du Fou ! Il empoigne alors le micro à pleines mains : « Vous pouvez m’insultez, vous pouvez le faire ici dans ce théâtre mais n’insultez pas Jeanne ! » Il se tourne vers la foule exaltée : « Au nom de Jeanne d’Arc, faites-les sortir ! Dehors les Bourguignons ! » Les Biterrois sautent dans tous les sens, le pied-noir a remonté ses manches et se tient en garde. On pense assister à une bataille rangée, mais en véritable « Deus ex Machina » (on est dans un théâtre après tout), les forces de l’ordre surgissent au premier balcon et permettent aux « Bourguignons » de sortir en évitant les coups de masses d’armes ou autres hallebardes. L’incident est clos, Philippe de Villiers reprend après ce petit quart d’heure agité et termine par le procès de la Pucelle et sa mort à Rouen.

En sortant du théâtre, émus par le récit, un livre dédicacé sous le bras, une chose est certaine, Jeanne transporte son narrateur et, ce soir de décembre, à eux deux, ils ont transporté Béziers.

Photos : Lys Ardent

Lengadoc-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Bruno Lafourcade

« Autour d’un ballon d’Armagnac », conversation avec Bruno Lafourcade

15/09/2020 – 15h55 Montpellier (Lengadoc Info) – Lengadoc Info vous propose de rencontrer l’écrivain Bruno Lafourcade …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.