Le plus vieux prisonnier de France écope de 10 ans de prison et tente de se suicider

13/12/2014 – 18h30 Perpignan(Lengadoc-info.com) – Moment difficile hier au tribunal de Perpignan. Jean Bastouill, 89 ans, a été reconnu coupable du meurtre du docteur Jean-Charles Messmer, à Rivesaltes. Accusant ce dernier d’avoir tué sa fille, Jean Bastouill l’avait abattu en 2010. Arrêté par la police le jour même, il avait fini par reconnaître son crime au bout de trois jours. A l’époque il avait d’ailleurs déclaré à la presse : « j’ai flingué le rapace, le monstre qui a tué ma fille ».

Ce procès, Jean Bastouill voulait en faire le procès de celui qu’il accuse d’avoir assassiné en 2008 Anne-Marie Bastouill, épouse du docteur Messmer, qui envisageait au moment des faits, de divorcer. Mais visiblement, les propos de Jean Bastouill n’auront pas convaincu les jurés qui l’ont condamné à dix années de prison.

Choqué par la sentence, Jean Bastouill a demandé à ce qu’on lui donne une arme, « ce sera vite fait » puis il a tenté en plein tribunal de prendre l’arme d’un policier.


 

Photos : Europe 1

Lengadoc-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Palavas

[Vidéo] « La racaille en prison » : Palavas manifeste contre l’insécurité

08/08/2020 – 15h15 Palavas-les-Flots (Lengadoc Info) – Ce vendredi, près de 400 personnes ont marché …

One comment

  1. Cas difficile
    La préméditation ne fait pas de doute.
    Il semblait certain de la culpabilité du docteur, qui, d’après lui, lui avait pris son dernier enfant.
    Si l’accusé était jeune, la peine paraîtrait complètement normale; elle aurait même pu paraître trop faible.
    Mais, vu son âge, cela ressemble à une peine de mort; les jurés n’ont manifestement pas tenu compte de son âge.
    L’avocat général avait demandé une peine de 5 à 10 ans.
    Sans l’absoudre, les jurés auraient pu lui donner une peine de cinq ans, qui n’aurait pas excusé son crime, tout en tenant compte des circonstances et de son âge.
    Ils en ont décidé autrement; ils ont décidé qu’il était plus important de marquer le fait de condamner le fait de se faire sa propre justice plutôt que de tenir compte de l’âge d’un vieil homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.