Montpellier. Un local d’extrême gauche dégradé par … l’extrême gauche ?

04/01/2015 – 08h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Nous vous l’annoncions au début du mois de décembre, l’extrême gauche radicale à Montpellier connaît d’importantes tensions en interne. Celles-ci ont été rendues publiques dans un communiqué rédigé par des militantes « féministes autonomes ». Depuis il semblerait que les choses ne se soient pas améliorées puisque le local du syndicat Solidaires 34, situé au 23 rue Lakanal, a été couvert de graffitis juste avant Noël.

Ces graffitis pourraient faire allusion aux agressions sexuelles qui auraient eu lieu au sein de la mouvance et que les « féministes autonomes » dénoncent dans leur communiqué, « des cas d’agressions sexuelles dont les témoignages sont mis sous silence, la parole de la victime n’étant pas prise en compte et fortement délégitimée ».

Pour le moment, les différents mouvements et groupuscules ne semblent pas avoir réagi publiquement à ces propos. Suite à notre premier article, seul le SCALP 34 a publié un communiqué sur l’affaire sans pour autant « porter de jugement sur le contenu du texte ou sur l’opportunité de le rendre public ».  

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Montpellier

Michaël Delafosse est le maire de Montpellier le moins bien élu du 21 ème siècle

04/07/2020 – 17h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Ce samedi, le nouveau conseil municipal de Montpellier …

2 Commentaires

  1. Laissons la gauche régler son linge sale en interne … il y a du boulot !

  2. C’est énorme que l’on est ce soutien innatendu de la part du « Scalp 34 » et des « féministes autonomes » 🙂 Si ils balancent d’autres infos c’est cool 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.