Adieu Charlie Bobo

10/01/2015 – 10h00 Montpellier (tribune libre) – Les scènes de guerre qui se déroulent actuellement en France ont entraîné, comme il fallait s’y attendre, une vague d’indignation pour le moins hypocrite. Charlie Hebdo dénonçait depuis des années les menaces que faisait peser sur notre société l’islamisme radical. Une dénonciation qui avait valu beaucoup d’ennemis à ce journal satyrique, et notamment au sein des sphères politiquement correctes.

Mais il y a une chose que Charlie Hebdo n’avait pas compris, le monde des rédactions parisiennes n’est pas le monde réel. La liberté, la paix, la tolérance, etc, sont de beaux concepts mais qui sont mieux défendus par des soldats en arme que par des dessinateurs et leurs crayons. Que nous le voulions ou non, nous sommes en guerre et cela ne date pas d’aujourd’hui. Nombreux sont ceux qui depuis des décennies, ont tout fait pour alerter nos dirigeants et notre peuple sur cet état de fait. En réponse, ils n’ont eu droit qu’au mépris, à la haine, à la diabolisation. Ils ont été traités d’extrémistes par ceux qui se réclament « humanistes » mais dont les impôts servent à acheter des bombes à guidage laser que l’on balance sur des paysans afghans.

Alors une fois que l’on aura fait quelques minutes de silence, que l’on aura fait quelques « marches blanches », que l’on aura crié partout « je suis Charlie », tout ce beau petit monde bien pensant retournera à son train-train quotidien, en attendant le prochain attentat, le prochain mort où l’on pourra de nouveau faire semblant de pleurer. Parce que n’ayez crainte, de nouveaux attentats il y en aura et ce ne sont pas les lois sécuritaires qui transforment de plus en plus notre pays en état-policier, qui changeront la donne.

Jordi Vives

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Kleber Mesquida

Mineurs isolés. Kleber Mesquida minimise l’ampleur du phénomène selon un syndicat de police

07/10/2020 – 17h40 Montpellier (Lengadoc Info) – Sans grande surprise, le président du Conseil départemental de …

One comment

  1. Les décideurs actuels autistes du PS peuvent ânoner à nouveau leur refrain préféré « responsable mais pas coupable » (ou celui inverse). Ils ont depuis 2012 augmenté l’insécurité et le communautarisme en France. Ils ont du mal à mettre des mots clairs sur les maux du pays. Ce ne sont pas que des actes de terrorisme. Ce sont des actes de terrorisme islamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.