Altrad
Crédit : Lengadoc Info

Décryptage de la liste Altrad-Doulain-Ollier-Gaillard : qui est qui ?

05/06/2020 – 02h30 Montpellier (Lengadoc Info) – L’annonce, ce mardi, de la fusion des listes menées par Mohed Altrad, Alenka Doulain, Clothilde Ollier et Rémi Gaillard en a surpris plus d’un. Cette nouvelle liste commune, alliant des militants de l’extrême gauche anti-capitaliste, des écologistes, des socialistes, des radicaux, des macronistes, des centristes et des républicains, semble aujourd’hui difficile à décrypter. Lengadoc Info vous propose de découvrir, candidat par candidat, qui compose cette liste.

Qui est qui ?

Pour faciliter la lecture de cette liste, nous avons attribué un code couleur à chaque candidat selon la liste sur laquelle il était au premier tour des municipales : Mohed Altrad, Alenka Doulain, Clothilde Ollier et Rémi Gaillard. Nous avons ensuite indiqué l’appartenance actuelle ou ancienne à un parti politique, un syndicat ou une association.

Attention : ces dernières informations peuvent évoluer. Il est possible que dans certains cas, l’appartenance à telle ou telle organisation ne soit plus d’actualité. De même, l’absence d’indication sur un candidat ne signifie pas que cette personne n’a aucune activité politique, syndicale ou associative, mais que nous n’avions pas d’information sur elle.

1 Mohed Altrad
A appelé à voter pour la candidate de La République En Marche Nathalie Loiseau lors des élections européennes de 2019
A demandé l’investiture de La République En Marche pour ces élections municipales.

2 Alenka Doulain
Ex-EELV

3 Serge Guiseppin
Directeur de campagne du candidat UMP Jacques Dommergue en 2014

4 Clothilde Ollier
Ex-EELV
CGT

5 Salim Jawhari
Union des démocrates et écologistes

6 Flora Labourier
Ex-porte parole du Parti Socialiste de l’Hérault

7 Serge Martin
Ex-responsable de section du Parti Socialiste

8 Ariane Sultan

9 Jacques Touchon
Adjoint au maire d’Hélène Mandroux (PS)
Candidat sur la liste de Jean-Pierre Mourre (PS) en 2014
Ordre maçonnique mixte international « le Droit humain »

10 Dalila Yousfi
Ex-EELV
Syndicat CFE-CGC

11 Arnaud Matarin 
Porte-parole de Nous Sommes

12 Delphine Simon

13 Philippe Thinès
Les Radicaux de Gauche
Ex-Parti Radical de Gauche
Ancien adjoint au maire de Georges Frêches (PS)
Ancien adjoint au maire d’Hélène Mandroux (PS)

14 Mélina Makinson

15 Gérard Francalanci
Ex-UDI

16 Marie-Elisabeth André

17 Rhany Slimane
La France Insoumise
Candidat de La France Insoumise aux élections européennes 2019

18 Corinne Basagna 
Ex-UMP

19 Frédéric Gal
Fondateur de l’association LGBT Le Refuge

20 Virginie Rozière
Co-fondatrice du parti Les Radicaux de Gauche
Vice-présidente de la Région Occitanie en charge de l’économie touristique
Ex-Parti Radical de Gauche
Ex-députée européenne (alliée au Parti Socialiste)
Présidente du comité régional du tourisme

21 Richard Mailhe
Président du comité régional olympique et sportif

22 Marion Délie Janie Levréro

23 Romain Subirats
Ex-représentant local des Jeunes avec Macron
A demandé l’investiture de La République En Marche pour ces élections municipales

24 Mandine Cortey-Lotz

25 Claude-Alexandre Bouvet
Élu à la CCI de l’Hérault

26 Angel Ruggeri 
Représentante en France de l’UNICEF

27 Stéphane Fournier

28 Awa Sagna

29 Philippe Mille

30 FaÏza Nasri

31 Stephan Canet
Directeur de l’association développement solidaire durable

32 Emmanuelle Chaize

33 François Galabrun
Directeur de programme pour l’Union Européenne

34 Nadia Rhezlani

35 Maxime Leroux

36 Raphaëlle Anginot

37 Marc Nouguier
Association écologique ANV COP 21

38 Audrey Bramy
Association pro-immigration SOS Méditerranée

39 Jean-Pierre Rachas
Restos du Coeur

40 Jody Menard
Inter-collectif de la Paillade

41 Edisson Tieche
Les Radicaux de Gauche

42 Alice Cucurou

43 Maxime Léguillon

44 Alexia Laforge
La France Insoumise

45 Gilbert Terrisse
Anticor

46 Anna Richardson
Vice-présidente de l’AFAPE

47 José-Maria De la Fuente
Vice-président du cercle Rhazès

48 Elisabeth Anne Marie Breully 

49 Khaled Amadet

50 Carole Dalmayrac 

51  Nehmé Saksouk

52 Christianne Ribes

53 Jean-Bastiste Prunière

54 Naomi Bernard

55 Frédéric Assié

56 Mathilda Segura

57 Adel Mamou

58 Dominique Baraona-Rubi

59 Charles Boisson

60 Sandrine Daude

61 Thierry Boydens
Ancien adjoint au maire de Pierre Maurel (PS) à Clapiers

62 Elodie Fageolle

63 Pascal Bremond

64 Lina El Gourii

65 Michel Navarro

Une liste Mohed Altrad – Alenka Doulain – Clothilde Ollier – Rémi Gaillard

Alors qu’il se dit dans la presse que l’humoriste Rémi Gaillard aurait été à la manœuvre dans la fusion des quatre listes, on s’aperçoit rapidement que celui-ci ne figure pas sur la liste. Pire, sur les 65 candidats de la liste « N’importe qui » du premier tour, un seul nom figure sur la nouvelle liste.

Une présence symbolique qui laisse à penser que le trublion n’envisage pas de jouer réellement un rôle dans la gestion municipale de la ville ces prochaines années. Après avoir frôlé la barre des 10 % et écrasé bon nombre de candidats, dont celui de La République En Marche, l’humoriste a formidablement bien réussi le sketch de sa carrière, ridiculisant un peu plus la sphère politique locale.

Une alliance intenable sur le long terme

En cas de victoire, il est prévu que Mohed Altrad ne s’occuperait que de la métropole et laisserait la place de maire à Alenka Doulain. On imagine mal comment la candidate d’extrême gauche pourrait mettre en place une gouvernance stable alors qu’elle ne compte que deux colistiers « Nous Sommes » dans les trente premiers de la liste.

Cette alliance improbable s’est forgée sur l’opposition à Philippe Saurel ainsi que sur une vague ligne écologique. Mais l’anti-saurélisme cessera dès le lendemain des élections. Quant à l’écologie, si elle joue un rôle important dans la gestion d’une ville, elle ne constitue pas un programme à elle seule. Sur certains sujets très importants comme l’économie ou la sécurité, les débats risquent d’être houleux au sein de la nouvelle « majorité ».

Ainsi, dans le domaine de la sécurité, les commerçants du centre-ville, favorables à Mohed Altrad, réclament des mesures fortes contre les gilets jaunes et les mineurs isolés étrangers. Or Clothilde Ollier avait obtenu le soutien de certains gilets jaunes au premier tour. Quant à Alenka Doulain, son programme était le seul parmi les 14 candidatures à se positionner clairement pour l’accueil « inconditionnel » des immigrés.

La France Insoumise s’est-elle fait cocufier ?

Le parti mélenchoniste s’était déjà déchiré au premier tour en soutenant deux listes (Alenka Doulain et Clothilde Ollier). Il semblerait que la nouvelle alliance se soit faite contre sa volonté. Ainsi, voici ce que l’on peut désormais lire sur le site de La France Insoumise :

À Montpellier, la France insoumise a appris avec consternation le choix fait par certain·es membres de la liste Nous Sommes de rallier le candidat milliardaire Mohed Altrad. Elle ne peut cautionner une fusion avec un candidat soutien de la politique du gouvernement, ayant cherché à obtenir l’investiture LREM. En conséquence la France insoumise n’est pas engagée dans le second tour des élections municipales à Montpellier. Elle ne donne aucune consigne de vote.

Idem du côté de la députée LFI Muriel Ressiguier et de ses dissidents de la « confluence » qui ont retiré leur soutien à Clothilde Ollier.

https://www.facebook.com/confluence.montpellier/photos/a.464678197596684/650059159058586/?type=3&theater

Néanmoins, certains insoumis figurent quand même sur la nouvelle liste. C’est le cas du candidat aux élections européennes de 2019 Rhany Slimane.

Où se cache la cohérence ?

Voici une liste non exhaustive des incohérences de cette alliance :

_ L’extrême gauche anti-capitaliste s’allie à un milliardaire macron-compatible… (on pourrait peut-être s’arrêter là ?)
_ Mohed Altrad avait annoncé en septembre 2019 qu’il aurait « une liste de rassemblement de la gauche à la droite, à l’exclusion des extrêmes », c’est raté…
_ Pendant toute la campagne du premier tour, Nous Sommes a déclaré vouloir « tourner la page du système Frêche ». Ils ont désormais pour colistier un ancien adjoint de Georges Frêche, Philippe Thinès, ainsi que plusieurs anciens du Parti Socialiste.
_Rémi Gaillard a fait campagne sur le rejet de la classe politique et finit par forger une alliance qui rassemble des personnes issues de la quasi-totalité des partis politiques.
_ Alenka Doulain et Clothilde Ollier justifient leur alliance avec Mohed Altrad par l’urgence écologique et rejoignent donc une liste sur laquelle figure Virginie Rozière, vice-présidente de la Région Occitanie en charge de l’économie touristique et dont la politique a été désignée comme « climaticide » par des militants écologistes.
_ Enfin :

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Carole Delga

[Interview] Articles sur la condamnation de Carole Delga supprimés. Le RN censuré par la presse régionale ?

11/09/2020 – 12h30 Beaucaire (Lengadoc Info) –   Lengadoc Info : Carole Delga a été condamnée définitivement pour …

4 Commentaires

  1. On nous parle d’insécurité, d’écologie, d’immigration ; c’est bien ! Mais on ne nous dit rien sur l’éducation civique, le social, l’emploi régional et le chômage….
    On sait déjà que le COVID sera un prétexte à tout pour ne rien faire pour ceux qui veulent du boulot, un toit et à manger… Oupss je parle comme COLLUCHE comme quoi rien ne change !!

  2. La population actuelle de Montpellier est un agglomérat de personnes déracinées, originaires pour une grande part de partout sauf de la région qui ont en commun le goût raffiné des merguez au barbecue, de la « fête  » (alcool et cannabis) , de la frime et de l’argent facile…pas étonnant qu’on se retrouve avec des listes municipales aussi absurdement hétérogènes !

  3. J’aimerais bien savoir combien, parmi tous ces pèlerins, sont capables de comprendre, sinon d’ exprimer, une phrase dins la lenga nostra…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.