Karnaval de Gueux
Crédit : Lengadoc Info

Le Karnaval des Gueux, dégradations et affrontements avec la police. Vidéos

18/02/2015 – 18h30 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Comme chaque année, les rues de Montpellier ont accueilli hier soir le Karnaval des gueux, la grande fête annuelle des anarchistes montpelliérains et comme chaque année, les participants n’ont pas dérogé à la tradition des dégradations en tous genres et des affrontements avec les forces de l’ordre.

Le défilé en lui même s’est déroulé sans heurt, si l’on excepte les poubelles incendiées et les tags anti-policiers qui ont recouvert les murs du centre-ville.

P1040564
Des poubelles incendiées pendant le passage du cortège
Capture plein +®cran 18022015 095941.bmp
Slogans et symboles anarchistes et anti-policiers ont recouvert les murs de l’Ecusson.
Ce n’était pas une bonne idée de se garer autour de la cathédrale hier soir

Un peu après 1 heure du matin, les premiers débordements ont eu lieu sur la place de la cathédrale Saint Pierre entre les participants et la BAC (Brigade Anti Criminalité) avant que cette dernière ne soit remplacée par les CRS qui ont procédé à l’évacuation de la place.

Si le nombre de participants semble en baisse par rapport aux éditions précédentes (vacances universitaires oblige), les forces de l’ordre étaient présentes en nombre dans les rues du centre-ville.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Karnaval de Gueux

Interdiction du Karnaval des Gueux : les arrêtés municipaux sont-ils efficaces ?

12/02/2020 – 19h30 Montpellier (Lengadoc Info) – Depuis plusieurs années la ville de Montpellier prend des …

3 Commentaires

  1. Les rejetons des soixante huitards … les chiens ne font pas des chats !

  2. Bonjour, le Carnaval est une institution dans notre ville, un jjour de fête où traditionnelllement les jeunes font du bruit, jettent de la farine, dansent autour d’un feu de joie…
    Défedre les traditions populaires, c’est défendre le Carnaval. Il est assez décevant et misérable de mettre 2 photos de dégradations floues et non datées pour justifier la charge de la police, qui a passé à tabac un type en béquille et blessé plusieurs fêtards de manière inexcusable.
    Fabrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.