A Bellegarde, un millier de gens du voyage envahissent un terrain

20/06/2015 – 13h00 Bellegarde (Lengadoc-info.com) – Mauvaise surprise en début de semaine pour un propriétaire exploitant de luzerne et de fourrage de Bellegarde : 200 caravanes de gens du voyage sont venus s’installer illégalement sur son terrain cultivé en sectionnant les clôtures.

La gendarmerie, immédiatement alertée n’a pu que faire la circulation pour laisser entrer les véhicules, la préfecture jugeant l’ordre plus menacé par l’embouteillage monstre sur l’ex-RN 113 si on refusait l’entrée des gitans évangélistes que par la violation et la dégradation de la propriété privée d’un citoyen sans histoire.

L’État rejette sur le propriétaire la responsabilité de l’action à mener : c’est lui qui doit actionner un huissier pour constater l’infraction et ainsi espérer une décision de justice pour retrouver la jouissance de sa propriété. La loi, apparemment , ne suffit plus pour que le droit soit respecter.

Les autorités soulignent que le Gard manque d’aires de grand passage et que le conseil général il y a déjà deux ou trois ans avait déterminé deux aires de ce type à Pont Saint Esprit et à Bellegarde. Le maire socialiste de cette commune, Juan Martinez a juré durant la campagne électorale de 2014, alors qu’il était conseiller général, que jamais de la vie un tel projet existait. Il semble que les évangélistes, eux, étaient au courant puisqu’ils revendiquent leur installation sur ce territoire au titre de cette décision. Ce que les services de la préfecture ont l’air de confirmer. Une fois de plus, la parole des politiques est remise en question.

La population appréciera, d’autant plus que des témoins affirment que ces nomades ont des camions avec nacelle qui leur permettent de se brancher sur les lignes électriques et ainsi d’alimenter leur ville temporaire.

Qui va payer les dégâts sur la propriété privé occupée et les frais notamment d’électricité ?

Le maire et l’État sont aux abonnés absents et les contribuables Bellegardais et Gardois sont choqués de cette désinvolture et de cette inégalité de traitement.

Les intrus se sont engagés à partir lundi prochain : ce sont les délinquants qui décident quand et comment cessent les actes délictueux, est-ce-que cela pourra durer longtemps ?

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Sumène (30). Rassemblement antifasciste à haut risque

05/10/2021 – 10h00 Sumène (Lengadoc Info) – C’est un événement qui a du mal à émerger …

3 Commentaires

  1. quand les français vont ils se révolter et agir?voulons nous mourir?

  2. Ils n’ont qu’ à aller dans les campings ! C’est fait pour cela ………..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.