policiers
Crédit : Lengadoc Info

Montpellier. Contrôlé à 105 km/h au lieu de 50 km/h, il renverse deux policiers

01/08/2020 – 17h40 Montpellier (Lengadoc Info) – Un contrôle de vitesse a gravement dégénéré ce samedi matin à Montpellier, deux policiers ont été blessés.

Contrôlé à 105 km/h au lieu de 50 km/h

Vers 10h30 ce matin, sur l’avenue des Moulins, à 150 mètres du rond-point du Château d’O, un individu en scooter de type T-Max roule à très vive allure : 105 km/h au lieu des 50 km/h autorisés.

Trois motards de la Police Nationale ont alors voulu contrôler l’individu qui, selon un témoignage, a d’abord fait mine de ralentir et de s’arrêter à une quinzaine de mètres des agents. Mais quand ces derniers se sont approchés, l’individu a fortement accéléré et a délibérément foncé sur les policiers.

En percutant le premier policier, l’individu a perdu le contrôle de son véhicule, et, dans sa chute, a touché un deuxième agent, avant d’être finalement interpellé.

Deux policiers blessés

L’un des deux policiers blessés a été touché à la rate et a dû être transféré à l’hôpital Saint-Éloi.

Si le chauffard n’était pas connu des services de police, il circulait en revanche sans permis ni assurance.

De son côté, le syndicat Alliance Police Nationale a dénoncé cet acte « qui avait pour but d’occasionner de graves blessures et de se soustraire au contrôle ». Le syndicat demande « une peine exemplaire » à l’encontre du chauffard.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

statue

Statue de la Vierge Marie décapitée, les actes anti-chrétiens se multiplient dans l’Hérault

22/07/2020 – 19h15 Montaud (Lengadoc-info.com) – La série noire semble se poursuivre. Quelques jours après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.