Accueil » Politique » Tensions entre Robert Ménard et le préfet de l’Hérault autour du drapeau de la Police Municipale de Béziers

Tensions entre Robert Ménard et le préfet de l’Hérault autour du drapeau de la Police Municipale de Béziers

12/08/2015 – 19h00 Béziers (Lengadoc-info.com) – C’est une première en France, le maire de Béziers a remis ce lundi un drapeau à la Police Municipale de Béziers. Un drapeau qui pour l’élu symbolise « l’existence d’une force sans laquelle aucune protection des citoyens ne serait possible » car « dans le contexte de notre pays – qui n’est plus un pays paisible, qui n’est plus un pays soudé, qui n’est plus un pays communiant dans les mêmes valeurs – dans ce contexte, la police municipale est souvent le premier rempart, le premier secours ».

Une initiative qui n’est pas vue d’un bon œil du côté de la préfecture de l’Hérault. Le préfet, Pierre de Bousquet, a fait savoir dans un communiqué qu’il condamnait « avec la plus grande fermeté les propos tenus » par Robert Ménard. Ce qui lui pose problème c’est notamment l’attaque du maire de Béziers à l’encontre de l’Etat. Ainsi, s’adressant aux policiers municipaux, Robert Ménard a déclaré lors de son discours que entre les agents et leur mission, « se dresse l’Etat, ceux qui nous dirigent, leur lâcheté, leur impuissance, leur soumission. Au point qu’ils acceptent trop souvent qu’une fausse paix sociale, qui ne profite qu’aux délinquants, s’installe dans certains quartiers ».

Suite aux attaques du préfet de l’Hérault, le maire de Béziers a répondu dans un communiqué qu’en condamnant ses propos « sur l’impuissance de l’État face à la délinquance et l’abandon des Français qui en résulte, le préfet de l’Hérault fait son métier de préfet ». Robert Ménard a ajouté cependant qu’il aimerait que le prefet « le fasse toujours et sur des points plus importants comme, par exemple, la fermeture administrative de commerces illégaux à Béziers ». Sur ce sujet d’ailleurs, l’élu fait remarquer que les deux courriers qu’il a envoyés à la préfecture sont restés sans réponse.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

police

Les policiers se joignent à la mobilisation du 17 novembre

07/11/2018 – 20h45 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Alors que le mouvement de mobilisation du 17 novembre …

6 Commentaires

  1. L’Etat casse les pieds des honnêtes citoyens par ses taxes, règlements et autres tracasseries administratives diverses, tout en étant très conciliant voire impuissant avec les délinquants, sans papiers, et autres marginaux. Le maire Robert Ménard dit les choses avec pertinence et aplomb. C’est devenu rare.

    • Je suis entièrement d’accord avec vos propos..Je dirais même qu’on a l’impression que le gouvernement en place et son  » étendard  » de l’Elysée ont pour mission de saborder notre pays,et notre civilisation..chacun à sa manière,y compris à la Justice…

  2. m.Ménard est formidable– il dit toujours ce que beaucoup de gens pensent tout bas- laxisme des tribuneaux, travail de la police bridé dans le cadre qu’on lui assigne et le découragement de ses policiers–état laxiste-ça date de loin….

  3. Monsieur Ménard est un maire formidable, on en aurait besoin de beaucoup comme lui

  4. Ce préfet devrait reconnaître que ce que Ménard a dénoncé représente la triste vérité, au lieu d’essayer de le contredire pour se faire bien voir de sa hiérarchie !!!

  5. Bravo à Mr Ménard qui a le courage de dire la vérité sur ce qui se passe en FRANCE et le préfet qu’il fasse son boulot au lieu de toujours critiquer. J’aimerai bien savoir combien gagne ce type à rien faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.