Catalogne Nord. Un statut d’autonomie pour une meilleure gestion de nos intérêts

29/10/2015 – 20h30 Perpignan (tribune libre) – La politique économique des gouvernements successifs de droite comme de gauche, encadrée par les directives de l’Union Européenne : accentue particulièrement la paupérisation dans notre département !

Le taux de chômage est de 18 % (13,8% en 2011) alors que la moyenne nationale est de 10,3 %.

Près de 29 000 personnes perçoivent le RSA (19 000 en 2011).

Le taux de pauvreté est l’un des plus élevé de France métropolitaine : 12 % des habitants survivent avec des minima sociaux.

Les politiques d’austérité aggravent la précarité et le sous-emploi dans le département en instituant une main d’œuvre « bon marché » pour les entreprises. Nous devons combattre toute austérité qu’elle soit de droite, de gauche ou orientée comme souvent par la Troïka (UE, FMI, BCE). Cette dette n’est pas la nôtre, c’est celle des banquiers, de l’oligarchie en place et de la mafia étatique.

Les plans de licenciements se multiplient dans notre département : Entre 2011 et 2014, les licenciements ont quasiment doublé passant de 662 à 1158 ! Sur les 4 dernières années, c’est plus de 9 000 demandeurs d’emploi de catégorie A supplémentaires dans notre département soit une augmentation de 34,79 %.

Nous devons également noter que la casse du Service Public a des répercussions désastreuses pour notre département en termes d’emploi, de santé mais également de sécurité.

L’heure  a  sonné pour un changement économique local dans une région identitaire.

Le premier changement économique local et identitaire pour nous, nord-catalans, serait la création d’une « collectivité territoriale à statut identitaire particulier ». De fait, notre département est voué à être d’ici peu,  englobé dans un grand ensemble régional, fruit de la fusion Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées (réforme territoriale). Nous  n’en connaissons pas encore le nom, bien que la population consultée  a exprimé sa préférence pour la dénomination « Occitanie-Pays Catalan». En effet, nul ne peut contester le fait identitaire catalan ; c’est une réalité historique et culturelle. C’est pourquoi nous souhaitons désormais la transposer sur le terrain politique, par la création d’un département identitaire et autonome de Catalogne du Nord.

-Pour une gestion de proximité, sans intermédiaires qui ne font que grossir le mille-feuille administratif et gonflent  les factures du contribuable.

-Pour une meilleure prise en main de nos intérêts économiques.

-Pour une meilleure gestion des finances publiques et un contrôle des prestations sociales.

-Pour la récupération de la masse fiscale et son réinvestissement dans les secteurs stratégiques locaux, créateurs de richesses et d’emplois.

-Pour une véritable défense du service public et un véritable engagement dans les zones rurales et les hauts cantons.

-Pour un meilleur contrôle de l’immigration et une gestion radicale de la délinquance.

-Pour une véritable gestion transfrontalière. Notre département autonome doit occuper un rôle de zone d’échange, culturel, économique mais également de mutualisation des moyens sécuritaires (immigration, incendie, trafic de drogue et contrefaçons, santé) entre la région Occitanie-Pays Catalan et le futur état catalan naissant au sud des Albères.

-Pour la défense de l’identité catalane, sa langue, sa culture et son histoire.

Maître chez nous avec un statut d’autonomie !

Llorenç Perrié Albanell

Photos : Lengadoc Info

Vous pouvez regarder également

passe vaccinal

Passe Vaccinal. Le député Nicolas Meizonnet (RN) dit NON !

22/01/2022 – 18h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Nous publions ici le communiqué du député (RN) de la …

One comment

  1. Alberto Da Giussano

    [Posté depuis Bergamo Italie du nord / Padania] *

    Excellent article de M. Llorenç Perrié Albanell !

    Je ne résisterais pas moi aussi, bien que ma langue de culture soit l’italien, à employer un peu de votre belle langue occitane (encore majoritairement utilisée dans pas mal de villages des vallées occitanes du Piémont) si proche du catalan pour signifier ici mon soutien à votre excellent site :

    « Aquesta mobilizacion es un encoratjament per totas las nacions sens estat al dintre dels estats que compausan l’Union Europenca :
    Pels Catalans del demai de l’Estat espanhòl (Balearas, PaísValencian, « Franja ») e de l’Estat francés, que voldràn rejonher lo novèl Estat catalan. »

    http://lo.lugarn-pno.over-blog.org/2015/09/la-catalogne-choisit-de-sortir-de-l-espagne.html

    Vive la Catalogne !

    Bien sûr toutes les options sont permises dès lors qu’il s’agit de préserver un peuple et son identité et il est bien possible qu’une France véritablement souveraine et identitaire serait plus soucieuse de défendre ‘’sa’’ Catalogne qu’un Etat catalan indépendant et écolo-bobo-gaucho-immigrationniste … (de même pour l’Ecosse, la Bretagne ou … l’Occitanie).
    J’ai par ailleurs une grande admiration pour le patriote espagnol José Antonio Primo De Rivera et de l’estime pour les militants du Front National en France ou de Forza Nuova en Italie (dommage qu’ils nient la spécificité nord italienne et cautionnent l’immigration massive d’italiens du sud en Italie du nord …).

    * Sono italiano (del nord).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.