Nadine Morano : nouvelle porte-parole de la droite identitaire?

30/10/2015 – 18h25 Béziers (Lengadoc Info) – Jeudi 29 octobre, Béziers a été, une fois de plus, l’épicentre des droites françaises. Nadine Morano y a tenu une réunion publique pour le moins remarquée. Il s’agissait pour elle de répondre aux propos tenus par Nicolas Sarkozy lors de son meeting du 8 octobre . Le public très fourni (entre 250 et 300 personnes) était composé de membres de l’UMP/LR (notamment Elie Aboud), de proches de Robert Ménard (dont plusieurs élus issus de l’UMP comme Annie Schmitt) et de partisans du Front national. Les médias étaient eux aussi présents en nombre.

Après avoir introduit son discours par un reportage sur son déplacement au Proche-Orient, Madame Morano a tenu un discours très offensif sur les sujets identitaires. Prenant la défense de Viktor Orban (le Président hongrois anti-immigration), elle a fustigé une « invasion » de l’Europe par une « véritable armée » de migrants, dont la plupart sont des hommes seuls en âge de se battre : « J’accuse les dirigeants européens de fausse générosité […] honte à eux! ». L’eurodéputée de Lorraine a rappelé qu’elle a été la seule à l’UMP/LR à voter contre les quotas de migrants qui risquent selon elle « d’importer des cellules terroristes ». Les termes « race blanche » et « racines chrétiennes » ont ponctué le propos de Nadine Morano qui n’hésite plus à mentionner l’existence d’un « choc des civilisations ». Ce discours général a été agrémenté d’anecdotes relatives à la mendicité agressive des jeunes migrants ou au voile intégral. Nul doute que ces propos vont créer des remous dans le microcosme politico-médiatique.

Cependant, l’oratrice n’a pas dissipé le flou quant à sa stratégie. D’un côté, elle radicalise son discours et critique ouvertement « sa famille politique », coupable de soumission aux centristes de l’UDI (égratignant au passage Jean-Christophe Lagarde et sa saillie sur le Klu-Klux-Klan). Moquant le « kärscher » et les reniements de Nicolas Sarkozy, on voit mal comment elle pourrait se maintenir dans son parti actuel. Mais d’un autre côté, elle a repoussé assez sèchement la main tendue par Robert Ménard et a accusé Marine Le Pen d’avoir un programme économique « d’extrême-gauche » (ce que le Front national a toujours contesté). Elle vient de créer un nouveau parti intitulé « Rassemblement pour le peuple de France » (RPPF*) dont elle n’a présenté ni les objectifs, ni le positionnement. Le site du RPPF affiche les logos « Les Républicains » et « PPE » (le parti européen auquel participe l’UMP/LR). N’ayant rallié aucune personnalité à son combat, Madame Morano apparaît très isolée.

Même si l’avenir politique du RPPF est très incertain, Nadine Morano affiche son ambition de se présenter à l’élection présidentielle de 2017. Elle a reconnu qu’avec plus de temps, elle aurait sans doute présenté une liste pour les régionales de décembre en ACAL (Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine)… pour concurrencer « Les Républicains » sur ses terres natales! Semblant déterminée dans sa démarche, Nadine Morano pourrait donc devenir la nouvelle venue dans la guerre des chefs en vue de la primaire à droite. 

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

passe vaccinal

Passe Vaccinal. Le député Nicolas Meizonnet (RN) dit NON !

22/01/2022 – 18h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Nous publions ici le communiqué du député (RN) de la …

One comment

  1. Courage à Nadine Morano, si injustement traitée dans son parti …..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.