Insécurité
Crédit : Lengadoc Info

Insécurité. «Vivre en Sécurité à Montpellier», des mères de famille se rebellent

31/08/2020 – 11h00 Montpellier (Lengadoc Info) –  Elles se présentent comme des mères de famille ayant eu à subir l’insécurité à Montpellier. Issues du mouvement des Gilets Jaunes, elles viennent de déposer leur association en Préfecture. Lengadoc Info est allé à leur rencontre.

Lengadoc Info : Qu’est ce qui a motivé la création de l’association « Vivre en Sécurité à Montpellier » ?

Vivre en Sécurité à Montpellier : L’idée de cette association a mûri petit à petit. De part de notre vécu de mères de familles qui à degrés différents avons vu nos enfants subir des incivilités voire des agressions.
Le point de départ est un ras-le-bol général de ce que l’on peut voir ou subir au quotidien.
Nous ne pouvons plus vivre et faire grandir nos enfants dans un tel climat.
L’objectif est de, citoyennement, faire quelque chose collectivement pour que l’on puisse tous bien vivre ensemble en luttant contre l’incivilité tout comme l’insalubrité et l’insécurité bien sûr. Il faut se poser la question de comment nous, citoyens, on peut s’organiser tous ensemble pour y arriver.

Lengadoc Info : Vous mettez l’accent sur les problèmes d’insécurité liés aux agissements des Mineurs Non Accompagnés. Est ce réellement un véritable problème et quelle approche comptez-vous adopter ?

Vivre en Sécurité à Montpellier : Il est évident qu’il est difficile de cacher ce gros problème de Mineurs Non Accompagnés et l’insécurité qui va avec. Mais nous défendons fermement que notre démarche va en direction du social sécuritaire plus que sur un extrême insécuritaire. Faire partir ceux qui sont chez nous, ce n’est pas là le but. Nous ne voulons pas être sectaires mais il est bien évident que nous voulons panser notre ville avant de penser aux autres. Donc stopper l’arrivée de ces MNA, oui c’est une urgence mais en apportant des solutions qui vont faire que les choses s’améliorent. La sécurité passe par la prévention, il ne s’agit pas juste de taper en montrant du doigt.

Lengadoc Info : Concrètement quels seront vos modes d’action ?

Vivre en Sécurité à Montpellier : Pour le moment nous en sommes au stade de la structuration de l’association, nous la voulons forte alors nous le faisons bien. Nous avons déjà commencé à rencontrer différents interlocuteurs de la Ville et de la Police afin d’expliquer notre démarche et de pouvoir participer aux Groupes de Partenariat Opérationnels qui seront mis en place à la mi-septembre. Nous nous sommes inscrites également sur le forum de L’Antigone des associations.

Lengadoc Info : Beaucoup de citoyens ont critiqué Philippe Saurel pour son manque d’enfagement sur ce dossier. Qu’en pensez-vous et qu’attendez-vous de Michaël Delafosse et de son équipe ?

Vivre en Sécurité à Montpellier : Les critiques ont volé dans tous les sens et cela peu importe la personne. Je crois qu’il faut sortir de cela et nous insistons sur le fait que nous voulons rester dans la neutralité en étant loin de toute couleur politique. Nous ne voulons en aucun cas de récupération. La base de cette association est d’agir collectivement et citoyennement avec les institutions sans substitutions.


Lengadoc Info : Vous vous dites être des femmes issues du mouvement des Gilets Jaunes. La sécurité est-elle une des préoccupations du mouvement ?

Vivre en Sécurité à Montpellier : Nous avons bien conscience qu’il puisse y avoir interrogation à ce sujet mais notre démarche est un engagement citoyen… Bien que de toutes les manifestations et sans appartenir à un groupe, la création de cette association n’en est pas le prolongement…
Nous ne sommes pas les porte-paroles des Gilets Jaunes non plus, nous le répétons c’est totalement indépendant. Et pour la nuance nous ne sommes pas des Gilets Jaunes mais des citoyennes en colère portant un gilet jaune.

Pour contacter l’association : vivreensecuriteamontpellier@gmail.com

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

policiers

Montpellier. Contrôlé à 105 km/h au lieu de 50 km/h, il renverse deux policiers

01/08/2020 – 17h40 Montpellier (Lengadoc Info) – Un contrôle de vitesse a gravement dégénéré ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.