Montferrier
Photo d'illustration

Terrorisme. Le RAID s’installe à Toulouse et à Montpellier

04/04/2016 – 20h00 Toulouse (Lengadoc Info) – Conséquence immédiate des attentats islamistes du 13 novembre au Bataclan, le RAID, le groupe d’élite de la Police Nationale, s’installe à Toulouse et à Montpellier. Face à la menace du terrorisme islamiste, le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, a demandé à ses services de mettre en place un nouveau « schéma national d’intervention ». En plus de l’augmentation des effectifs de police (avec 6 400 postes supplémentaires au titre de la lutte contre le terrorisme) et une augmentation des moyens matériels, comme l’acquisition de fusils d’assaut allemands HK G36 pour les brigades anti-criminalité (BAC), ce « schéma national d’intervention » passe également par une réorganisation des unités d’intervention sur l’ensemble du territoire national.

Le RAID et le GIGN se « régionalisent »

Jusqu’à présent ces unités d’intervention étaient échelonnées sur trois niveaux : la BAC et le PSIG (Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie) comme première force d’intervention, puis le GIPN (Groupe d’Intervention de la Police Nationale) et le PI2G (Peloton d’Intervention Inter-régional de la Gendarmerie) dans les grandes villes et enfin le RAID et le GIGN. Désormais, les GIPN et les PI2G sont remplacés par des antennes régionales du RAID et du GIGN.

RAID

Deux unités du RAID et une du GIGN dans la région

En Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées, ces antennes régionales sont installées à Toulouse et à Montpellier. Si Toulouse disposait déjà d’un ex-PI2G, c’est une grande première pour Montpellier qui dispose donc désormais d’une antenne régionale du RAID. Jusqu’à présent, Montpellier dépendait du GIPN de Marseille. La Gendarmerie restera à Toulouse avec une antenne du GIGN mais la ville rose accueille également une antenne du RAID. Une double présence qui, selon le journaliste Jean-Dominique Merchet, pourrait être la conséquence d’une concurrence entre la Police Nationale et la Gendarmerie.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

statue

Statue de la Vierge Marie décapitée, les actes anti-chrétiens se multiplient dans l’Hérault

22/07/2020 – 19h15 Montaud (Lengadoc-info.com) – La série noire semble se poursuivre. Quelques jours après …

3 Commentaires

  1. Olivier de Meillac

    Je crois qu’ils sont en train de nous préparer un beau bordel pour avril-mai 2017!

  2. Que signifie « une antenne » en terme d’effectifs notamment ???

  3. Contrairement à ce que dis le journaliste, ce n’est pas une concurrence police / gendarmerie.
    Lors des prise d’otages à Toulouse c’etait les Gipn de Marseille et/ ou Bordeaux qui se déplaçait malgré la présence du Pi2g.
    Non. C’est juste que Toulouse est une zone à gros vivier d’extrêmiste et qu’il y aurait (malheureusement) beaucoup de travail pour ses deux structures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.