clandestins Montpellier Sébastien Hoebrechts
Les immigrés clandestins de 'équipe "Montpellier United" font leurs courses à Décathlon

Un journaliste de Midi Libre organise des matchs de foot avec des clandestins ?

20/05/2016 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Un journaliste du Midi Libre organise-t-il des matchs de football avec des immigrés clandestins à Montpellier ? C’est en tout cas ce que laisse penser une page Facebook récemment créée. Depuis ce jeudi 19 mai, la page Montpellier United se présente comme étant la page Facebook de « l’équipe de football des réfugiés de Montpellier ». Or cette page administrée par Sébastien Hoebrechts, journaliste-photographe au Midi Libre mais surtout vice-président du Club de la Presse du Languedoc-Roussillon. Sébastien Hoebrechts est également le patron des éditions Le Chabot du Lez,  qui viennent de publier le livre d’Hélène Mandroux, l’ex-maire socialiste de Montpellier.

Clandestins Montpellier Sébastien Hoebrechts

Sébastien Hoebrechts, les clandestins et l’extrême-gauche « antifasciste » ?

Hasard ou non, la création de cette équipe de football de « réfugiés » arrive quelques jours après la participation de plusieurs immigrés clandestins à un match de football organisé par le « Football du Peuple », un « club » de Montpellier se revendiquant de la mouvance « antifasciste ». Une mouvance ultra-violente dont plusieurs membres ont été placés en garde à vue cette semaine à Paris après avoir mis le feu à une voiture de police alors que les policiers se trouvaient encore à l’intérieur, une enquête pour « tentative d’homicide volontaire » ayant été ouverte. Bien sûr, rien ne permet de faire le lien entre Sébastien Hoebrechts et « son » équipe de football de « réfugiés » et cette mouvance de l’extrême-gauche violente.

Arrivés dans la nuit du lundi 29 février au mardi 1er mars, une vingtaine de migrants sont logés dans les anciens locaux de la gendarmerie situés entre l’avenue de Lodève et l’avenue Massena à Montpellier après le démantèlement partiel de la jungle de Calais. Plusieurs d’entre eux ont depuis quitté le centre d’hébergement de la ville pour repartir dans le Nord.

Photos : capture d’écran Facebook

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Palavas

[Vidéo] « La racaille en prison » : Palavas manifeste contre l’insécurité

08/08/2020 – 15h15 Palavas-les-Flots (Lengadoc Info) – Ce vendredi, près de 400 personnes ont marché …

One comment

  1. En parlant du milieu « antifa », il y a eu des agressions homophobes et des violences contre des « féministes » dans leur bar le »Barricade » à Montpelllier : https://distromapache.wordpress.com/2016/04/17/militante-feministe-de-montpellier-etranglee-et-frappee-par-un-militant-du-barricade/
    Ce bar a répondu ça : http://al-montpellier.over-blog.com/2016/04/reponse-du-barricade-a-la-militante-feministe-de-montpellier.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.