députés

Seulement 5 députés occitans sur 49 veulent fermer les mosquées islamistes

22/07/2016 – 19h50 Montpellier (Lengadoc Info) – Conséquence directe de l’attentat islamiste de Nice, les députés étaient appelés ce mardi 19 juillet, à voter la prolongation de l’état d’urgence.

A cette occasion, plusieurs députés des Républicains ont proposé d’amender le projet de loi afin, notamment, de permettre au ministre de l’intérieur et aux préfets de pouvoir « ordonner la fermeture de tout lieu de culte lorsqu’il existe des raisons sérieuses de penser que ce lieu de culte constitue une menace pour l’ordre public, ainsi que la dissolution de l’association ou du groupement de fait responsable de ce lieu de culte ». Les amendements proposaient également que les décisions de fermeture soient maintenues même après la fin de l’état d’urgence et désignaient le conseil d’État comme seul compétent pour juger de la légalité des mesures prises.

Des amendements particulièrement forts qui auraient donc permis de s’attaquer aux mosquées islamistes sur le territoire nationale. Un sujet d’une grande importance dans une France « en guerre » pour reprendre les mots de François Hollande après les attentats du 13 novembre 2015, une guerre qui a fait 254 morts et 684 blessés depuis 2012.

Seulement cinq députés de la région pour la fermeture des mosquées islamistes


Mais malgré ce contexte, ces amendements ont été largement rejetés par 164 voix contre 139. Et l’écart est encore plus grand pour la région Occitanie puisque sur les 49 députés de la nouvelle région, seulement cinq députés ont voté favorablement à ces amendements, à savoir les républicains Arnaud Vialla (Aveyron), Laurence Arribagé (Haute Garonne) et Pierre Morel-A-L’Huissier (Ariège), le député du Gard, Gilbert Collard (RBM) et enfin Jeannine Dubié (PRG), seule députée de gauche à avoir voté ces amendements.

En revanche (mais sans surprise), aucun député socialiste de la région Occitanie, a voté pour ces amendements, de même que l’écologiste Jean-Louis Roumégas. Pire encore, alors que le sujet pourrait paraître d’une grande importance, sur les quarante neuf députés, vingt n’ont pas pris part au vote ou étaient absent. A noter que parmi ces absentéistes on trouve, entre autre, deux députés de droite, l’héraultais Elie Aboud et l’aveyronnais Yves Censi.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

Alain Soral : de « Comprendre l’Empire » à « Comprendre l’Epoque »

11/06/2021 – 12h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Dix ans séparent l’ouvrage majeur d’Alain Soral « Comprendre l’Empire » …

2 Commentaires

  1. Il y a le bla-bla-bla et il y a les actes.
    Comme le souligne Gilbert Collard : « les victimes vous regardent »
    Dans le Gard, seul Gilbert a voté pour la fermeture des mosquées islamistes, William Dumas député de la 5ème et Christophe Cavard, député de la 6éme (membre de la commission de lutte contre le terrorisme) ont voté contre.
    Où étaient Françoise Dumas, Prat, Verdier ?
    Th.J conseiller FN Nimes

  2. nous aimerions connaître les noms de ceux qui ont voté contre afin de leur enlever nos voix « courageux mais pas téméraires  » n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.