Immigration. Un Gardois fait citoyen d’honneur en Hongrie

23/08/2016 – 17h30 Budapest (Lengadoc Info) – Un habitant du Gard a été fait citoyen d’honneur d’ Asotthalom, une commune hongroise située à la frontière avec la Serbie. Ce 20 août 2016, date de la fête nationale en Hongrie, le maire d’ Asotthalom, Laszlo Toroczkai, a remis à Philippe Gibelin, président de l’association NCI (Nationalité, Citoyenneté, Identité), le titre de citoyen d’honneur de la commune.

Face à l’immigration en Hongrie, la générosité des donateurs français

La remise de cette distinction fait suite aux actions de l’association française pour permettre à la commune d’ Asotthalom de renforcer la sécurité dans la ville et notamment le long de la frontière avec la Serbie. Point de passage de l’immigration clandestine entre la Serbie et la Hongrie, la commune d’ Asotthalom a vu passer plus de 100 000 migrants sur son territoire durant l’année 2015. Face à ce raz-de-marée et contenu des maigres moyens à la disposition de la commune, le maire Lazlo Toroczkai a lancé durant l’été 2015, un appel à l’aide sur internet afin de permettre de renforcer l’équipement des gardes champêtres. Un appel à la générosité qui a été entendue par l’association NCI. En effet, grâce à ses donateurs, celle-ci a put récolter suffisamment d’argent pour permettre à la commune d’acheter un nouveau véhicule tout terrain afin de patrouiller le long de la frontière.

Une commune symbole de la lutte de la Hongrie face à l’immigration

Face à la crise migratoire, la commune d’ Asotthalom et la politique anti-migrants menée par son maire, sont apparues comme le symbole de la résistance des peuples face à un phénomène de submersion démographique jusque là inconnu en Europe. S’adressant à la population de la commune, Philippe Gibelin a d’ailleurs tenu à remercier les habitants d’avoir « montré l’exemple et d’assurer pour nous la défense des frontières extérieures de l’Europe, de notre Europe, celle des peuples, celle des vrais gens et non pas de cette obscure Union Européenne de Bruxelles au service des intérêts mondialistes ». Le président de l’association NCI a ajouté que les habitants d’ Asotthalom avaient redonné « le goût de se battre pour nos libertés, pour notre culture. Nous avons montré que des coopérations concrètes, visibles, étaient possibles entre les peuples de l’Europe, au bénéfice de tous et de chacun ».
Gibelin Asotthalom

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

USA. Une « Conspiration pour sauver la Démocratie »

09/02/2021 – 17h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Souvenez-vous, depuis l’élection du 3 novembre toute la sphère …

2 Commentaires

  1. BRAVO A LA HONGRIE BRAVO A MONSIEUR GIBELIN si je n’étais pas si agée la Hongrie serait MON PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.