Comités Jeanne

Hérault. Jean-Marie Le Pen présentera des candidats des Comités Jeanne aux législatives

22/11/2016 – 20h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Alors que la justice a confirmé récemment que Jean-Marie Le Pen était toujours le président d’honneur du Front National, le « Menhir » prépare les futures élections législatives avec les Comités Jeanne. Lengadoc Info a rencontré cette semaine Stephane Goepfert, responsable des Comités Jeanne pour la région Occitanie.

Lengadoc Info : En quoi consistent les Comités Jeanne ?

Stephane Goepfert : Les Comités Jeanne ont été fondes avant l’été par Jean-Marie Le Pen qui a lancé un appel solennel le 25 aout dernier incitant les vrais candidats patriotes à se manifester et s’exprimer. Les comités Jeanne conféreront un label patriote aux candidats de tous bords, quel-qu’ils soient. C’est-à-dire autant des frontistes canal historique pourront avoir le label du menhir que des candidats au nom des comités. Mais à la base il convient de mettre les choses à leur place, on efface pas quarante années de travail avec une rose bleue, sans épine en plus.

Lengadoc Info : Vous parlez de « candidat », donc vous allez vous présenter aux élections ?

Stephane Goepfert : Nous aurons quatre cents candidats en France pour les élections législatives. Dans l’Hérault toutes les circonscriptions seront couvertes. J’annonce d’ailleurs que cette campagne nationale sera lancée à Palavas-les-Flots par Jean-Marie Le Pen

Lengadoc Info : Quelles sont vos différences par rapport au Front National ?

Stephane Goepfert : Je dirais que c’est plutôt le Front National qui a des différences avec nous puisqu’il a renié un certain nombre de valeurs que nous continuons à défendre. A ma connaissance et d’après ce que j’ai pu voir de la campagne de Marine Le Pen, le Front National n’existe plus, c’est devenu un fan-club de Marine. Donc il n’y a pas de différence, nous sommes le Front National canal historique, celui qui se bat depuis quarante ans.

Lengadoc Info : Qu’est-ce que vous reprochez exactement au Front National ?

Stephane Goepfert : D’avoir oublié ses valeurs de base, d’avoir aujourd’hui un programme gauchisant, d’avoir fait un tri sélectif vis-à-vis des personnes qui s’étaient battues pour ces valeurs depuis très longtemps. Le Front National est sorti de sa ligne directrice. Il est rentré dans le système « UMPS », on a un tripartisme LR-FN-PS qui n’existait pas hier. Les récentes élections ont montré que finalement il y avait beaucoup de gens au FN qui étaient prêt à jouer des coudes pour rentrer dans ce système, de trouver des postes, tout ce que l’on a toujours combattu.

Lengadoc Info : Depuis quelques années, il y a une dynamique autour du Front National, est-ce que vous pensez que les électeurs vont parvenir à faire la différence entre le parti de Marine Le Pen et les Comités Jeanne ? Est-ce que vous pensez pouvoir recueillir une partie de cette dynamique ?

Stephane Goepfert : C’est à nous de faire passer le message sur le terrain. Il est très clair que tout le monde connaît Jean-Marie Le Pen. Maintenant les candidats du Front National ont un électorat qui leur est propre, un electorat qui va vers Marine Le Pen, mais ils ont complêtement délaissé leur électorat historique, donc on veut rassembler ces gens là.

En ce qui concerne la dynamique du FN, je ne peux que contredire puisque depuis trois ou quatre ans, Marine Le Pen stagne au même niveau. En terme d’intention de vote c’est de 25% à 28% globalement sachant que cela pourrait se réduire en fonction des cataclysmes politiques qui pourraient arriver, je pense à Macron, à Mélenchon. Marine Le Pen « Au nom du peuple », ce n’est pas très cohérent, elle a oublié le peuple. Elle a fait rentrer des énarques, elle a abandonné la flamme. Puis il y a eu des prises de positions quelque peu différentes sur, par exemple, l’Europe, la monnaie.

Lengadoc Info : Quand vous parlez d’énarque vous ciblez particulièrement Florian Philippot, qu’est-ce que vous lui reprochez ?

Stephane Goepfert : Monsieur Philippot a fait une sorte d’OPA sur le Front National en plaçant des gens qui lui sont proches, le dernier en date n’est autre que son frère. Je reproche à monsieur Philippot d’avoir tué l’âme du Front National, en-dehors du fait que c’est un gaulliste, ce qui ne correspond pas aux valeurs du FN. J’étais l’autre jour avec Jean-Marie Le Pen qui m’a dit que s’il était toujours président du parti, le portrait du général De Gaulle serait interdit à Nanterre.

Lengadoc Info : En vous présentant aux élections législatives, est-ce que vous ne craignez pas que votre premier adversaire devienne le Front National et non pas, par exemple, le Parti Socialiste ?

Stephane Goepfert : Non, je n’oublie pas quel est notre adversaire principal. On n’est pas la pour nuire au Front National. Mon adversaire est socialiste, il est républicain avant tout. J’espère que l’on travaillera en bonne harmonie avec le Front National. Maintenant une législative c’est très compliqué, il faut faire un certain nombre de voix pour être au second tour. Si je prends une circonscription où je pourrais être candidat, il y a déjà treize candidats déclarés, tous ne feront pas 25 %. Au second tour il faut être intelligent et je pense qu’on saura l’être.

Propos recueillis par Jordi Vives

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

passe vaccinal

Passe Vaccinal. Le député Nicolas Meizonnet (RN) dit NON !

22/01/2022 – 18h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Nous publions ici le communiqué du député (RN) de la …

2 Commentaires

  1. Je pense que beaucoup d’ancien du VRAI FN rallierons le COMITE JEANNE !!!!
    Nous sommes toujours là !!!!
    AMITIES……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.