Accueil » Société » Jean-Yves Le Gallou : «  Les médias français participent à l’islamisation de la France » [Interview]
Le Gallou
Crédit : Lengadoc Info

Jean-Yves Le Gallou : «  Les médias français participent à l’islamisation de la France » [Interview]

06/03/2017 – 18h30 Béziers (Lengadoc Info) – Cette semaine, Lengadoc Info vous propose de découvrir chaque jour l’interview d’un des orateurs du colloque « Désislamiser l’Europe » qui avait lieu le samedi 4 mars à Béziers. C’est avec Jean-Yves Le Gallou que nous commencerons cette série d’entretiens. Fondateur de Polémia et présentateur de l’émission I-média sur TV Libertés, Jean-Yves Le Gallou est intervenu durant ce colloque sur le thème « Désislamisation et média ».

Lengadoc Info : Jean-Yves Le Gallou, les médias français sont ils complaisants ou critiques envers l’Islam et l’islamisation ? Peut-on parler librement de ce phénomène ?

Jean-Yves Le Gallou : Non, les médias français participent à l’islamisation de la France, parcequ’ils présentent, de manière quasi-systématique, une vision univoque favorable à l’Islam. Moi, ça ne me choque pas qu’il y ait des gens qui disent que l’Islam est une religion de paix, que l’Islam est compatible avec les Lumières, cela me paraît faux mais ça ne me gène pas qu’il y ait des gens qui le disent mais à une condition, c’est que les gens qui pensent le contraire puissent aussi le dire et qu’il puisse y avoir un débat pluraliste. Il n’y a pas de débat pluraliste dans les médias. Quand il y a eu ce qu’on a appelé le Printemps Arabe, tous ceux qui étaient invités expliquaient que la démocratie allait se répandre sur les pays arabes. Et bien non, ce n’est pas vrai, c’est la guerre civile qui s’est répandue dans ces pays, ce n’est pas vrai que l’Islam est une religion de paix, c’est une religion de guerre qui s’est imposé partout par la conquête, par la violence et les terroristes islamistes se réfèrent à l’Islam, ça ce sont les faits.

Que des gens pensent le contraire, pourquoi pas mais à condition qu’il ait un vrai pluralisme, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Il faut rétablir le pluralisme dans les médias !

Lengadoc Info : Comment peut-on, aujourd’hui, rétablir ce pluralisme ?

Jean-Yves Le Gallou : Et bien déjà, il faudrait commencer par abroger la loi Pleven de 1972 qui a créé le délit d’opinion et donc on ne peut pas critique l’Islam. Christine Tasin a dit « Islam assassin » à propos d’un attentat islamiste, elle se retrouve devant les tribunaux, c’est tout à fait anormal. Il faut abolir la loi Pleven et rétablir la grande loi de liberté de la presse de 1881 selon laquelle la presse et l’imprimerie sont libres.

Dans les médias, il faut remplacer le CSA par un conseil supérieur de la diversité intellectuelle et politique qui serait élu à la proportionnelle en fonction des résultats de l’élection présidentielle, de façon à ce que tous les courants intellectuels, tous les courants politiques aient un accès égal à cet organisme et puisse imposer aux chaînes de radio et de télévision le pluralisme qui est au cœur de la démocratie. S’il n’y a pas de pluralisme, il n’y a pas de démocratie.

Mais en attendant il faut se reporter à la réinfosphère, aux médias alternatifs, aux réseaux sociaux qui donnent d’autres éléments d’appréciation et de connaissance.

Lengadoc Info : Et en ce qui concerne les écoles de journalisme, qu’est-ce que vous préconisez ?

Jean-Yves Le Gallou : Je pense que ce qui manque aux écoles de journalisme c’est l’apprentissage de l’esprit critique qui doit s’appliquer, évidemment, aux idées dominantes, au conformisme dominant et non pas vis à vis de ce qu’il se passait il y a 50, 100 ou 200 ans. L’esprit critique c’est de se faire soi-même son opinion et non pas répéter comme des moutons l’opinion dominante.

Lengadoc Info : Qu’attendez-vous de ce colloque à Béziers ?

Jean-Yves Le Gallou : Ce colloque a un très grand mérite, c’est de lancer un concept nouveau, celui de la désislamisation. Nous avons des sociétés qui s’islamisent, ce colloque consiste à réfléchir aux moyens de les désislamiser et notamment de restreindre l’expansion de la Charia telle qu’elle se pratique aujourd’hui avec, par exemple, deux choses particulièrement visibles et graves que sont le voile islamique et puis l’abattage hallal, qui est une aberration tant par rapport à la souffrance animale que par rapport aux risques sanitaires. 

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

cannabis

28 pieds de cannabis saisis à Saint Georges d’Orques

07/08/2019 – 19h00 Saint Georges d’Orques (Lengadoc Info) – Cette semaine, les gendarmes de la …

One comment

  1. La France s’est laissée envahir sans combattre. Giscard devrait être jugé pour haute trahison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.