Accueil » Economie » Les médica-menteurs: les Madoff de la santé
médicament

Les médica-menteurs: les Madoff de la santé

21/12/2017 – 17h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Une grande partie des médicaments sur le marché jugés inutiles

Démontré par de nombreuses études et médecins dont le docteur Philippe Even, pneumologue et président de l’institut Necker, 80% des médicaments vendus seraient totalement inutiles. Il évoque dans son livre “guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux” le fait qu’il existe dans les médicaments inutiles deux types différents : ceux qui sont totalement inefficaces, qui n’ont aucune raison d’être sur le marché, sans parler du prix de vente, et ceux qui sont utiles voire très utiles mais qui sont prescrits à des patients qui n’en ont pas du tout besoin…

Le façonnage de maladies, source de revenus

Des laboratoires utilisent des expertises de médecins afin de créer de toutes pièces des maladies inexistantes. Citons l’ostéoporose, qui n’est rien que l’évolution normale de l’espèce humaine, un vieillissement naturel et non une maladie, la dysphorie prémenstruelle des femmes, le syndrome d’hyperactivité avec troubles d’attention des enfants etc.

Médicament, parlons chiffres !

950 milliards de chiffre d’affaires l’an dernier pour l’industrie pharmaceutique, de quoi se poser des questions. D’après un rapport de l’IGAS (inspection générale des affaires sociales), les laboratoires dépenseraient en moyenne 25000 € par médecin afin de les influencer. Parmi les plus généreux, Novartis avec 17,9 millions d’euros, suivis de Servier (13,05 millions d’euros), MSD (7,85m), Sanofi (6,88m) et Pfizer (5,21m). Le site “transparence.sante.gouv.fr” vous permet de faire des recherches sur votre médecin afin de savoir s’il est sous l’influence d’un ou de plusieurs labos, et de voir tous les avantages qu’il a percu.

Les manipulations des seuils de diagnostics

La manipulation des seuils de diagnostic a permis aux industries pharmaceutiques d’élargir le nombre de malades au nom du profit. Ce seuil détermine sur votre prise de sang si vous êtes malade ou non. Prenons l’exemple du cholestérol. Était considéré comme malade une personne ayant un taux de cholestérol de 240gr/L de sang. Ce taux revu à la baisse à 200gr/L à permis d’augmenter le nombre de patients de….42,6 millions ! De l’or en barre.

Les laboratoires s’enrichissent grâce à leurs brevets

Détenir une molécule primordiale pour la guérison d’une maladie peut s’avérer très rentable. Le laboratoire Gilead, connu pour le Sovaldi lui a permis d’engranger la coquette somme de 12 milliards de bénéfices grâce à une molécule brevetée. En France, chaque malade soigné avec ce médicament coute à la sécurtié sociale 41800€, et aux Etats Unis 77000€. Mais ce même médicament vendu 500€ l’unité en France est vendu 7€ au bengladesh qui face à l’urgence sanitaire a décidé de copier la molécule pour la vendre à des prix raisonnables et soigner sa population.

Qu’est ce qui empêche la France de suivre la voie du Bengladesh ? La pression de l’industrie pharmaceutique sur les politiques et les enjeux financiers sont tels, qu’il est très difficile de mettre un terme à ces pratiques.

Bertrand Leuenberger

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

privatisations

Les privatisations résonnent dans le cœur des Français comme une haute trahison de l’Etat

31/03/2018 – 19h40 Montpellier (Lengadoc Info) – Tribune libre – Privatiser une entreprise ou un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *