Montpellier vs Toulouse : le bal des escrocs

11/12/2020 – 19h30 Montpellier (Lengadoc Info) – On le sait, les villes de Montpellier et celle de Toulouse sont dans une compétition permanente en tant que villes sœurs. Que ce soit sur le plan sportif entre le MHR et le Stade Toulousain, pour savoir qui sera la capitale de la Région, de la Comédie ou de la place du Capitole qui est la plus belle, qui possèdera le plus de punks à chien… Mais c’est sur le plan de la crapulerie que cette compétition s’est jouée cette semaine avec deux escroqueries mises en place par des habitants des quartiers « populaires » de la Paillade pour Montpellier et du Mirail pour Toulouse.

Montpellier – La Paillade : certificats Covid-19 falsifiés

Il n’y a pas de petits profits pour les revendeurs escrocs de La Paillade, quitte à jouer avec la santé de la population. En effet, certains praticiens intervenant dans ce quartier de Montpellier, qui défraie régulièrement la chronique pour ses règlements de comptes sur fond de trafic de drogue, ont fait remonter le fait que des certificats médicaux modifiés circulaient de manière incontrôlée. Ainsi le docteur Abdelkader El Marraki de déplorer l’attitude de certains commerçants « Beaucoup de téléboutiques tenues par des jeunes Maghrébins ont ainsi trouvé une nouvelle façon de faire de l’argent. J’ai vu des faux à l’entête de mon laboratoire et avec ma signature ! Il y a des faux certificats négatifs et, parfois, certains transforment même des résultats positifs en négatifs pour que leurs clients puissent partir en voyage. Malheureusement tout ça existe. »

Le danger est réel, surtout pour le pays d’origine des contrevenants, en l’occurrence le Maroc, qui accueille une population venant de France lors de vacances en famille et qui sont responsables d’autant de foyers de contamination potentiels difficilement maîtrisables. A l’heure où l’allègement du second confinement est dans la balance, et par là, la survie économique de nombre de petits commerces, ce type de comportement est purement inconscient.

Toulouse – Le Mirail : avoir son code sans passer l’examen

C’est dans un tout autre registre que viennent de s’illustrer une bande d’escrocs du quartier du Mirail à Toulouse. Deux frères d’une quarantaine d’années avaient décidé de monter une structure pour faire passer l’examen du code de la route. La technique était simple : moyennant une somme variant entre 800 et 1500 euros, un des frères se rendait à la place de son élève au centre d’examen le jour voulu et… passait l’examen à sa place ! Il bénéficiait pour cela de la complicité des gérants du centre d’examen, eux aussi poursuivis dans le cadre de cette fraude. Le client recevait ensuite son précieux document sans même avoir dû se rendre à l’examen ! Une aubaine pour des personnes ayant échoué souvent plusieurs fois à cet examen. « Ceux qui l’avaient manqué une dizaine de fois ailleurs en France s’inscrivaient à cette auto-école et obtenaient miraculeusement le code du premier coup », précisait Thierry Cassagnes-Gourdon, le commandant du Groupe d’Intervention Régional de la gendarmerie ayant participé à l’enquête.

Une situation ubuesque relevée par les forces de l’ordre, notamment lors de contrôles de routine. « Des personnes qui ne parlaient absolument pas notre langue arrivaient à obtenir le Code de la route en s’inscrivant à cet établissement », a souligné le commandant Roucan, de la Police Aux Frontières en charge de l’enquête.

C’est l’appât du gain qui, comme souvent, a eu raison de la combine juteuse. Les escrocs ont enchainé les dossiers et, par-là, leurs revenus, sans s’émouvoir que le taux de réussite à l’examen du Code avoisinait les 100%. Contre 50 à 60% pour leurs homologues…

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Entretien. La Manif Pour Tous mobilisée contre la loi bioéthique

18/01/2020 – 20h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Une nouvelle action des membres de La Manif Pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.