Accueil » Politique » Nîmes. Trois jeunes militants du Front National lynchés par des antifas
Front national

Nîmes. Trois jeunes militants du Front National lynchés par des antifas

24/01/2018 – 16h50 Nîmes (Lengadoc Info) – Trois militants du Front National ont été agressés ce dimanche soir à Nîmes alors qu’ils sortaient d’une réunion. Attaqués par 6 ou 7 individus, deux des militants ont été violemment projetés au sol et frappés. L’une des victimes témoigne.

« C’est nous les antifas »

Ce dimanche 21 janvier, Yoann Gillet et les conseillers municipaux FN de Nîmes avaient invité les militants nîmois à partager la traditionnelle galette des rois. L’événement qui se déroulait au centre Pablo Neruda, a rassemblé plusieurs dizaines de membres du parti de Marine Le Pen. Une fois l’événement terminé et alors que l’équipe organisatrice rangeait la salle, trois membres du Front National de la Jeunesse ont été violemment pris à partie par un groupe d’individus qui les ont frappés à plusieurs reprises. Parmi les victimes, Dany, responsable du FNJ 30, a subi plusieurs blessures. Contacté par Lengadoc Info, celui-ci témoigne :

« Lorsqu’ils sont arrivés, la première chose qu’ils nous ont dit c’est « coucou c’est nous les antifas ». On a juste eu le temps de se retourner avant d’être frappé. Moi j’ai pris un coup dans le dos, je suis tombé à terre. Une fois au sol, ils ont continué à me frapper. Deux autres membres du FN sont alors arrivés et les agresseurs ont pris la fuite. »

Si l’une des trois victimes n’a que quelques blessures superficielles Dany et le troisième militant ont été plus sévèrement touchés. « J’ai des lésions physiques sur le corps, les jambes et la main. Mon collègue Samuel est, lui, dans l’incapacité de marcher correctement aujourd’hui, il doit se déplacer avec des béquilles »

antifa
Blessures de Dany. Crédit : Lengadoc Info

Après être allé aux urgences, les victimes ont porté plainte. Pour eux, il ne s’agit pas d’une « mauvaise rencontre » mais bien d’un acte prémédité. « Au cours de la réunion, on avait remarqué que des gens tournaient régulièrement autour du bâtiment, certains sont même rentrés dans la salle pour voir ce que l’on faisait ».

Les antifas, la milice ultra-violente de l’extrême gauche

Si l’agression contre les trois militants du FN n’a pas été revendiquée pour le moment, les agresseurs se sont présentés comme étant des antifas. Selon Dany, les six ou sept individus qui ont participé à l’agression, étaient tous habillés en noir et cherchaient à dissimuler leur visage avec des bonnets et des écharpes. L’un d’entre eux portait un t-shirt à l’effigie des Gladiators 91, le groupe des ultras du club de football de Nîmes dont certains membres sont proches de la mouvance antifa.

A Nîmes et dans le Gard, la mouvance antifa a du mal à exister, au point que certains au FN se demandent si l’agression de dimanche n’a pas été commise par des militants de Montpellier.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

migrants

Images spectaculaire. Des centaines migrants débarquent sur la côte espagnole [Vidéo]

29/07/2018 – 08h00 Tarifa (Lengadoc Info) – Après les attaques contre la frontière entre l’Espagne …

4 Commentaires

  1. le gouvernement s’attache toujours à supprimer TOUT CE QUI INFORMENT HONNETEMENT les contribuables citoyens français, mais ne se résigne pas à supprimer tous ces anti-fa, qui sèment la terreur les barbaries dans un pays DES DROITS DE L HOMME (ET LES DEVOIRS on n’en parle pas vraiment bien qu’ils y soient stipulés – mais qu’on devrait mettre en exergue pour mieux les faire comprendre à ces anti fa de malheur
    Nous avons depuis QUARANTE ANS élus des hommes qui ne sont pas à la hauteur de LEUR DEVOIR envers le peuple de FRANCE, nous finirons par des abstentions massives et les candidats ne seront élus que par les étrangers qui vivent à nos crochets PEUPLE FRANCAIS REVEILLES TOI avant que des assassins ne t’anéantissent, toi ta famille tes amis tes traditions, ta culture Nous sommes submergés de pique-assiettes, de gens de peu de FOI NOUS NE BOUGEONS PAS « les chiens aboient, la caravane passe » il en va ainsi vers la perte de notre identité.

  2. Il va devenir urgent de prévoir des équipes de sécurité a chaque rencontre. Pour la DGSI, il me semble qu’il leur est facile de savoir qui fait quoi, ces merdeux communiquent entre eux, mails, téléphone laissent des traces. La justice doit se saisir du dossier. A moins bien sur, que les magistrats ne soient adhérents du syndicat de la magistrature. Mais il doit bien rester quelques fonctionnaires honnêtes,non?

  3. La violence gangrène notre cité. Pas 1 jour de sérénité. Agressions gratuites, préméditées … chauffeurs de bus, pompiers, policiers, particuliers … sans compter la radicalisation musulmane qui prend une ampleur inégalée (préfet).
    La sécurité doit être la priorité des priorités pour faire de Nîmes une ville dans laquelle il fait bon vivre.
    Je souhaite aux jeunes gens agressés un prompt rétablissement et leur apporte mon soutien.

    Th.J conseiller FN Nîmes

  4. bon rétablissement ,

    j’accuse monsieur le Maire de Montpellier Saurel Philippe d’avoir installé une banderole sur la façade de l’opéra place de la comédie Montpellier pendant les élections .

    Pour les soit disant antifa comme vous dites , si vous me lisez ,sachez que vous êtes des lâches et merdeux en vous attaquants ainsi à une réunion privé d’association politique (et oui les partis politiques sont régis lois 1901 ) acte stupide dés le départ donc,meme sans violence
    et que ,comme par hasard ,vous ne vous attaqués jamais à des islamistes radicaux, haineux et racistes ,mais à de jeunes gens en réunion .
    Pourquoi ? parce vous n’avez pas de couilles bien évidement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.