Accueil » Politique » Montpellier. Un des leaders des casseurs de la manifestation du 14 avril identifié
Paul Valéry
Crédit : Lengadoc Info

Montpellier. Un des leaders des casseurs de la manifestation du 14 avril identifié

23/04/2018 – 20h10 Montpellier (Lengadoc Info) – Un article paru ce matin dans les colonnes de nos confrères de Metropolitain vient relancer la polémique concernant les liens existants entre les casseurs qui ont ravagé l’Écusson lors de la manifestation du 14 avril et la députée de La France Insoumise Muriel Ressiguier ou des membres d’organisations syndicales.

La photo présentée dans l’article montre un syndicaliste montpelliérain bien connu en pleine conversation avec ce qui semble être un des meneurs des casseurs pendant que des individus cagoulés s’acharnent sur les vitrines de la Banque Populaire située 27 boulevard du Jeu de Paume.

L’identité du personnage situé à droite ne fait que peu de doute malgré son visage en partie dissimulé. Il s’agirait de José Luis Torrès secrétaire départemental du syndicat Solidaires 34.

casseurs

La photo publiée par E-Metropolitain

casseursJosé-Luis Torrès devant la faculté de droit

casseurs

José-Luis Torrès en compagnie de Muriel Ressiguier lors de la manifestation du 14 avril 2018

Le personnage situé à gauche est décrit comme « un des inconnus encagoulés et la tête dissimulée dans le K way… ». Anonymat cher aux membres de l’extrême gauche adeptes de dégradations qui leur permet d’échapper à d’éventuelles poursuites comme l’on a pu le voir lors de l’interpellation de 51 personnes l’après midi même, pratiquement toutes relâchées faute d’identification formelle.

Cet individu au visage parfaitement dissimulé fait partie des meneurs de cette extrême gauche montpelliéraine ultra-violente. Un rapide tour dans les archives photographiques de Lengadoc Info fait ressortir des dizaines de photos où il est clairement identifiable.

Il fait notamment partie du groupe qui avait expulsé 2 membres de la rédaction de Lengadoc-Info d’une réunion publique sur la Catalogne le 09 janvier 2018 à la salle Nogaret . Deux plaintes pour menaces de mort, dont nous n’avons toujours aucune nouvelle, avaient d’ailleurs été déposées…

Il faisait également partie du commando qui avait attaqué une réunion de Génération Identitaire à Montpellier le 21 janvier 2017.

Dernièrement il a été identifié comme un « donneur d’ordres » lors du saccage de la ville lors du Karnaval des Gueux. Des casseurs parfaitement identifiés dont nous possédons les photos en action…

Nous avons sélectionné les plus parlantes…

casseurs
Crédit : Lengadoc Info

L’ « individu cagoulé  » (à gauche) le 21 janvier 2017 lors d’une manifestation pro-migrants devant la préfecture

Casseurs
Crédit : Lengadoc Info

L’ « individu cagoulé  » (à droite de Jules Panetier) le 05 décembre 2017 lors d’une manifestation devant le tribunal de Montpellier. Manifestation en présence de Muriel Ressiguier.

casseurs
Crédit : Lengadoc Info

L’ « individu cagoulé  » le 30 janvier 2018 lors d’une manifestation contre la police devant le commissariat. Manifestation en présence de Muriel Ressiguier.

CasseursL’ « individu cagoulé  » (en haut à droite) le 22 mars 2018 devant la fac de droit après l’évacuation musclée

CasseursCasseursL’ « individu cagoulé  » le 25 mars 2018, avenue Foch lors d’une manifestation contre un hommage à Arnaud Beltrame. Manifestation dirigée par Sophie Mazas, présidente de la Ligue des Droits de l’Homme de l’Hérault.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

voile islamique

Quand le socialiste Georges Frêche dénonçait le port du voile islamique

31/10/2019 – 12h15 Montpellier (Lengadoc Info) – La polémique sur le voile islamique n’est pas …

4 Commentaires

  1. Bon travail , les nazis rouges doivent être identifiés , connus de leurs voisins et collègues de bureau pour leur vraie personnalité . Si ça se trouve ce gros dur ( à voir ce qu’il vaut devant un vrai bon) est fonctionnaire à la sécu, membre d’un syndicat façon sud et se fait passer dans son quartier pavillonnaire pour un brave papa vaguement socialiste engagé dans des associations de quartier . Bon c’est pas sûr mais c’est bien de connaitre son nom , et sa gueule pas vraiment avenante …Il est évident que les flics l’ont logé depuis longtemps mais ces mecs là sont utiles … un sur cinq est un indic et les autres sont tellement pratiques pour faire diversion …ZEt pis il connait des élues , hein , alors…

  2. Quant à votre ami Torrès au moins il est à visage découvert …plus courageux mais il faut aussi des nazis rouges apparents , officiels , des qui causent aux caméras ; c’est sans doute lui le véritable ennemi , et celui qui fait marcher les mecs masqués .
    Ne l’oublions jamais , dans les mouvements clandestins les « officiels’ sont souvent les vrais chefs , même , ou surtout quand ils sont député(e)s … Il n’y a qu’à voir la manière de l’IRA ( un mouvement que je ne critique pas vraiment) ou de l’ETA (sur lequel je suis évidemment plus réservé …) . Identifions les nazis rouges , comme ils ne cessent d’essyer de le faire pour nous , et dénonçons-les ; surtout pas de voies de fait (car ça n’est pas bien) mais faisons savoir qui ils sont vraiment ces doux tchékistes

  3. C’est des gens bien connus de l’extrême gauche à Montpellier, c’est loin d’être un scoop…
    Sous les cagoules par contre c’est plus délicat de les identifier. Ça non plus c’est pas un scoop

    • oui mais si on arrive à identifier les cagoulés il faut le dire à tout le monde , et notamment les faire connaitre à leur boulot, dans leurs quartiers , dans leurs familles . Pas d’anonymat pour les nazis rouges !

      Donc si quelqu’un a reconnu ce garçon avenant, bien mis et sympathique qu’il n’hésite pas à en faire part

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.