Accueil » International » Syrie. Les défenses « rebelles » s’effondrent à Daraa
Daraa

Syrie. Les défenses « rebelles » s’effondrent à Daraa

29/06/2018 – 16h25 Syrie (Lengadoc Info) – point 62 – Alors que le ratissage des immensités désertiques du triangle Palmyre-Der Eiz-Zor-Abukamal  dans l’est de la Syrie par l’Armée Arabe Syrienne entre dans sa phase terminale, c’est le front de Daraa au sud-ouest qui est, actuellement, le point fort du conflit syrien.

Assaut fulgurant sur la poche de Daraa

La concentration de nombreuses troupes gouvernementales sur le front de Daraa laissait présager d’une opération d’envergure et c’est ce qu’il s’est produit. Une préparation d’artillerie a eu lieu principalement sur la zone nord-est, laissant la voie libre pour l’avancée de l’infanterie mécanisée et l’arme blindée. Une première poche a été formée à l’intérieur de laquelle les combattants de l’Armée Syrienne Libre ont préféré se rendre aux autorités syriennes. Les éléments les plus radicaux appartenant au groupe lié à Al-Qaida Hayyat Tahrir al-Sham se sont réfugiés dans leur bastion de Busra Al Hariri qui est rapidement tombé lui aussi.

C’est le scénario de la Ghouta orientale qui semble se répéter. Du moment qu’une percée est effectuée, les positions tombent les unes après les autres à cause de l’impossibilité d’offrir une défense cohérente face au rouleau compresseur gouvernemental. Ajoutons à cela qu’il existe une grande quantité de groupes combattants en concurrence entre eux, empêchant toute coordination efficace. La configuration de la zone à défendre est un véritable casse tête à cause du corridor central aux mains du gouvernement.

De plus il apparait que, malgré les promesses des pays occidentaux, les « rebelles » ne bénéficieront d’aucune aide extérieure. Les habitants qui fuient les combats sont d’ailleurs empêchés de pénétrer les territoires jordanien au sud et israélien à l’ouest.

Syrie

Développement de l’offensive

Les forces « rebelles » livrent donc leurs positions quasi sans combattre et en abandonnant même leur matériel lourd. Les villes tombent donc une après l’autre avec un impact psychologique très fort. La population civile à l’intérieur des zones « rebelles » déclenchent des manifestations demandant aux combattants de quitter leur ville afin qu’il puisse se réconcilier avec le gouvernement.

Le seul véritable point de résistance pour l’instant est la partie sud de la ville de Daraa fortement défendue. Le gouvernement a tenté vainement par deux fois de contourner celle-ci par le sud-ouest, de façon à couper physiquement la zone en deux. Une fois ce projet réalisé, la défense sera complètement désorganisée et la partie orientale tombera rapidement. L’objectif principal étant, pour le gouvernement, de récupérer le poste frontière de Nassib avec la Jordanie.

Le déroulement de la capture de la partie orientale, frontalière principalement avec le Golan occupé par Israël, apparait incertain à cause justement de la proximité de l’état israélien. La guerre civile interne à la Syrie débouchera sur un problème d’état à état concernant la possession des hauteurs du Golan, territoire syrien annexé en 1967 par Israël pendant la Guerre des 6 jours. La présence d’une poche contrôlée par le groupe Jaysh Khalid ibn al-Waleed faisant partie de l’Etat Islamique légitimera l’offensive des forces gouvernementales.

Le reste du front

– En Irak, le premier ministre  Haider al-Abadi vient de déclarer que 300 détenus faisant partie de l’Etat Islamique seront exécutés par pendaison très rapidement. Cette annonce fait suite à l’exécution d’otages diffusée sur les réseaux sociaux par une cellule dormante de l’Etat Islamique qui a fortement choqué la population.

Martial Roudier

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

couteau

Images chocs. Une attaque au couteau filmée en Australie

09/11/2018 – 10h30 Melbourne(Lengadoc-info.com) – Photos : DR Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.