Accueil » Société » Lattes. Il fonce dans la foule pour « faire comme au Bataclan » mais « il faut rester prudent sur les motivations » selon le procureur
violeur
Crédit : Lengadoc Info

Lattes. Il fonce dans la foule pour « faire comme au Bataclan » mais « il faut rester prudent sur les motivations » selon le procureur

16/01/2019 – 19h30 Lattes (Lengadoc Info) – Un chauffard a tenté de foncer sur la terrasse d’un bar vendredi dernier à Lattes. Interrogé par les pompiers, celui-ci a répondu qu’il voulait « faire comme au Bataclan ». Des propos que le procureur a cependant cherché à minimiser.

Il fonce en voiture sur la terrasse d’un bar pour faire comme au Bataclan

Il est aux environs de 22h30 ce vendredi soir lorsqu’un client du bar V and B, à Lattes, déclenche un esclandre. Fortement alcoolisé, celui-ci prend à partie une serveuse. Le patron et un autre serveur parviennent à expulser l’individu, qui a entre temps sorti un cutter, de l’établissement.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. L’individu monte dans sa voiture, enclenche la marche arrière et fonce sur la terrasse du bar. Heureusement, celle-ci est surélevée d’une trentaine de centimètres et le chauffard ne parvient pas à la franchir malgré une deuxième tentative.

L’individu prendra finalement la fuite et sera interpellé par un équipage de la Brigade Anti Criminalité (BAC). Selon France Bleu Hérault, pris en charge par les pompiers, le chauffard aurait expliqué son geste pour « faire comme au Bataclan ».

Pour le procureur, « il ne s’agit pas d’un acte terroriste »

Interrogé par France Bleu Hérault, le procureur de la République à Montpellier, Christophe Barret, veut écarter la thèse terroriste malgré les propos du chauffard faisant directement allusion à l’attentat islamiste du Bataclan qui a fait 130 morts et 413 blessés. Selon lui, « il ne s’agit pas d’un acte terroriste » et ajoutant qu’il fallait « rester très prudent sur les motivations du prévenu ».

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

guyane

Un militaire témoigne : « Les orpailleurs préfèrent venir en Guyane où ils ne risquent qu’un contrôle d’identité » [Interview]

19/07/2019 – 17h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Ce mercredi, trois militaires, le sergent-chef Roellinger et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.