battisti

Affaire Battisti : Midi Libre a-t-il tenté de protéger Pierre Bouldoire ?

01/04/2019 – 17h50 Frontignan (Lengadoc Info) – Depuis plusieurs jours le microcosme politique frontignanais est en ébullition suite aux aveux de Cesare Battisti, terroriste italien d’extrême-gauche. Celui-ci a reconnu, près de 40 ans après les faits, sa responsabilité dans quatre meurtres, diverses actions violentes et braquages à main armée. Celui qui fut protégé pendant des décennies par le parti socialiste (François Mitterrand et François Hollande) et l’intelligentsia de gauche vient de reconnaître que ses protecteurs français avaient été les idiots utiles dans ce scandale médiatico-juridique.

Pierre Bouldoire gravement discrédité

Le maire socialiste Pierre Bouldoire est plus que jamais au cœur des critiques. Il avait largement soutenu Cesare Battisti pendant ses années de cavale notamment en lui accordant la citoyenneté d’honneur de la ville Frontignan en 2004. Il lui avait permis de s’exprimer lors du FIRN, Festival international du roman noir. Il a pendant 15 ans soutenu un fugitif en le présentant comme un révolutionnaire respectable alors que les soupçons à l’encontre de Cesare Battisti étaient conséquents. Cette affaire a de quoi décrédibiliser l’édile Frontignanais puisqu’il a associé le nom de sa ville à un criminel notoire. Face à la polémique, la mairie a annoncé dimanche 31 mars son intention de retirer son titre de citoyen d’honneur à Cesare Battisti.

Midi Libre tarde à publier le communiqué RN et donne la primeur à Pierre Bouldoire

De son côté, Gérard Prato, chef de file de l’opposition municipale est indigné. Non seulement contre Pierre Bouldoire « qui doit présenter des excuses officielles aux familles de victimes et aux habitants de Frontignan » mais aussi contre Midi Libre qu’il accuse « d’une forme indirecte de censure de l’opposition ». En effet, comme l’attestent les nombreux mails et textos envoyés dès le mardi 26 mars, Gérard Prato a souhaité réagir à l’affaire Battisti en exigeant notamment un retrait de la citoyenneté d’honneur du terroriste italien. Malgré ses demandes réitérées toute la semaine, ses interlocuteurs au Midi Libre ont, selon lui, tergiversé, donné des signes d’intérêt pour le communiqué du RN mais en temporisant: « Une stratégie délibérée pour gagner du temps et laisser la mairie préparer un contre-feu » affirme Gérard Prato.

Ce dimanche, Midi Libre donnait un espace pour que Pierre Bouldoire communique sur ce sujet en annonçant notamment le retrait (demandé depuis 5 jours par l’opposition) de la citoyenneté d’honneur. Aucune mention de Gérard Prato et de son communiqué n’ont été alors publié. La réaction de l’opposition municipale n’a été diffusée que le lundi 1er avril (et partiellement) dans un article de synthèse sur cette polémique. Ce traitement médiatique pour le moins partial rappelle que Midi Libre est un organe dépendant du groupe Baylet et donc de la gauche régionale. Les élus RN comptent rappeler leur point de vue lors du prochain conseil municipal prévu le 9 avril. L’affaire Battisti est donc loin d’être terminée dans la cité muscatière…

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Jaurès

Hommage à Jean Jaurès : Michaël Delafosse tombe dans le révisionnisme historique ?

04/08/2020 – 20h10 Montpellier (Lengadoc Info) – Baignant au sein du Parti Socialiste de Jaurès …

No comments

  1. Autre « criminel » notoire honoré à Frontignan : la halle de sport Karabatic !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.