Frontignan

Frontignan. La plainte contre l’ex-adjointe aux finances jugée recevable par le procureur

09/02/2021 – 16h55 Frontignan (Lengadoc Info) – Enterrée depuis des mois, l’affaire du Neptune Olympique Frontignan (NOF) connaît aujourd’hui un nouveau rebondissement. Le procureur de la République vient de juger recevable la plainte déposée par le leader de l’opposition municipale à l’encontre de Mireille Bertrand, ex-adjointe aux finances, soupçonnée d’avoir détourné les fonds du club de natation à des fins personnelles.

L’ex-adjointe aux finances de Frontignan piochait dans la caisse du club de natation ?

En juin dernier, à quelques jours du second tour des élections municipales, Lengadoc Info révélait des suspicions de détournement de fonds de la part de Mireille Bertrand, trésorière du NOF et candidate en sixième position sur la liste socialo-communiste de Michel Arrouy, mais également adjointe aux finances ainsi que membre des commissions « sports et loisirs » et « ressources humaines, finances et administration générale » de la ville de Frontignan.

Des révélations suffisamment solides pour que Mireille Bertrand soit contrainte par le maire de l’époque, Pierre Bouldoire (PS), de démissionner de son mandat d’élue. Elle se retirera également de la liste de Michel Arrouy.

Pierre Bouldoire avait annoncé alors qu’il saisirait « la Cour régionale des comptes (CRC) pour qu’elle puisse se mandater d’un contrôle a posteriori de la comptabilité de cette association » et, qu’à défaut, il demanderait à un cabinet indépendant de conduire cette opération. En revanche, il ne souhaitait pas déposer plainte, alors que le NOF est financé, en partie, par la municipalité.

L’opposition et la Justice brisent l’omerta municipale

Depuis, l’élection de Michel Arrouy semblait avoir enterré l’affaire, malgré des tentatives de l’opposition d’avoir des éclaircissements sur la situation, en vain, la mairie refusant d’aborder le sujet.

Leader de l’opposition, Gérard Prato explique que « ni la CRC, ni un quelconque cabinet d’audit, ni le NOF n’ont à ce jour, et jusqu’à preuve du contraire, mené la moindre démarche ». C’est donc Gérard Prato lui-même qui a déposé plainte auprès du procureur. Plainte qui a récemment été jugée recevable par le procureur, permettant ainsi l’ouverture d’une enquête.

« Est-il normal que ce soit à un élu d’opposition d’engager des démarches, à la place du maire, sur une affaire aussi importante ? » s’interroge Gérard Prato, qui réclame aujourd’hui des explications :

« Depuis combien de temps Mireille Bertrand, adjointe aux finances de la ville lors du mandat de Pierre Bouldoire, a-t-elle utilisé, en tant que trésorière du NOF, la carte bleue du club de natation pour ses propres besoins ? Quelle est la somme exacte qu’elle aurait détournée, la presse indiquant un montant de plus de 3000 euros pour le seul mois de mars 2020 ? Étant trésorière du NOF depuis un long moment, tous les doutes sont donc permis. Comment une telle dérive a pu être possible, sachant qu’un quitus doit être délivré après vérification des comptes chaque année lors de l’assemblée générale ? Mme Bertrand aurait-elle bénéficié de protection ou de complicité ? »

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2021, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Montpellier. Les antifas qui attaquent les manifestants anti-pass sanitaire « démasqués »

04/09/2021 – 11h40 Montpellier (Lengadoc Info) – Depuis plusieurs semaines, des militants d’extrême gauche attaquent …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.