Accueil » Histoire et tradition » La Russie a raison de dire que « le débarquement en Normandie n’a pas eu d’influence décisive »
Normandie

La Russie a raison de dire que « le débarquement en Normandie n’a pas eu d’influence décisive »

08/06/2019 – 07h00 Caen (Lengadoc Info) – C’est une phrase qui aura fait couler beaucoup d’encre. A la veille de la célébration des 75 ans du Débarquement de Normandie, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a déclaré lors d’une conférence de presse que le Débarquement en Normandie n’avait « pas eu d’influence décisive sur l’issue de la Seconde Guerre mondiale ». Des propos qui pourraient sembler provocateurs et liés au fait que Vladimir Poutine n’a pas été invité aux célébrations du 6 juin.

En 1944, l’Allemagne avait déjà perdu la guerre

Pourtant, sur un plan historique, les déclarations de Maria Zakharova ne sont pas si éloignées de la réalité. En effet, lorsque les Alliés débarquent en Normandie, l’Allemagne occupe certes la quasi-totalité de l’Europe, mais a totalement perdu l’initiative sur tous les fronts. Après les défaites à Stalingrad, à Koursk et en Afrique du Nord, les armées de l’Axe n’ont, effectivement, plus les moyens de gagner la guerre et sont contraintes à la défensive sur tous les fronts.

Dans son ouvrage sur la bataille de Koursk (été 1943), l’historien Jean Lopez écrit en conclusion : « Dès lors, la Wehrmacht [ndlr : l’armée allemande] n’a d’autre choix que se retrancher sur une défensive, certes souvent mordante, mais qui n’a plus d’autre perspective que de freiner la défaite ».

En d’autres termes, lorsque les Alliés débarquent le 6 juin, Hitler a déjà perdu. En ce sens, le débarquement de Normandie ne change pas la donne.

Le D-Day a considérablement raccourci la durée de la guerre

Néanmoins, cela ne veut pas dire que le D-Day et toutes les batailles menées sur le front de l’Ouest étaient inutiles. La crainte d’un débarquement et les opérations militaires qui ont suivi ont contraint l’Allemagne à mobiliser des moyens considérables en France et en Belgique. Des moyens qui auraient pu être utiles à l’Est. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Staline lui-même a réclamé à de nombreuses reprises que les Alliés débarquent à l’Ouest afin de soulager l’armée rouge.

Si on ne peut refaire l’Histoire, il semble en revanche évident que sans le Débarquement de Normandie, la Seconde Guerre mondiale aurait duré bien plus longtemps.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

collaboration

Collaboration. Pourquoi 95 députés socialistes ont été exclus de leur parti en 1944 ?

12/10/2019 – 08h00 Montpellier (Lengadoc Info) – C’est un épisode peu connu de la Collaboration …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.