Accueil » Société » Frontignan. L’équipe Bouldoire (PS) mise en cause dans la mauvaise gestion des nouvelles halles
Frontignan
Crédit : Lengadoc Info

Frontignan. L’équipe Bouldoire (PS) mise en cause dans la mauvaise gestion des nouvelles halles

21/07/2019 – 20h00 Frontignan (Lengadoc Info) – Secouée il y a trois mois par l’affaire Cesare Battisti, la majorité socialo-communiste de Frontignan (Hérault) doit faire face à une nouvelle polémique concernant les halles. Ce bâtiment inauguré en 2017 aurait du être une vitrine du volontarisme municipal en faveur d’un centre-ville en pleine crise mais il est devenu un sujet de contestation. En cause : la chaleur étouffante qui y règne l’été, rendant le lieu insupportable pour les clients et les commerçants. Ces derniers sont furieux et remettent en cause la compétence de l’équipe dirigeante.

Un invraisemblable défaut de conception

Malgré un budget conséquent (près de 2.5 millions d’euros d’argent public) ces halles ont été très mal conçues. Totalement vitrées, elles créent un véritable effet de serre qui rend les lieux irrespirables en cas de fort ensoleillement.

Cette erreur de conception pose aussi un problème sanitaire avec la rupture de la chaine du froid pour les aliments. Face à la grogne généralisée, la mairie a installé dans l’urgence un gigantesque climatiseur à l’arrière des halles mais cet équipement fait lui aussi polémique : anti-écologique et bruyant, il gène considérablement les riverains, notamment les commerces proches des halles qui subissent des effluves de chaleur malodorante.

La presse locale s’est faite l’écho de ce nouveau problème et la mairie a reconnu que ce climatiseur géant n’est qu’une solution provisoire.

Crédit : Lengadoc Info

Le choix de l’architecte fait lui aussi polémique

Pierre Bouldoire a reconnu, dans la presse locale (1), que le problème vient « du cabinet d’architecte qui n’avait probablement pas anticipé de tels pics de chaleur, c’est proprement intenable », le maire socialiste « renvoyant les concepteurs du bâtiment flambant neuf à leur copie ».

Mais cette erreur grossière d’appréciation engage également le maire qui a validé le projet et surtout désigné comme architecte l’un de ses proches. En effet, l’architecte en question a un lien de parenté direct avec Michel Arrouy, 2e adjoint de Pierre Bouldoire. Pour certains Frontignanais ce fiasco des halles prouve que cet architecte a été choisi, non pas pour ses compétences, mais pour ses liens familiaux privilégiés avec l’équipe municipale.

Ces soupçons de favoritisme et d’amateurisme ne sont pas près de se dissiper : aucune solution durable n’a été apportée au problème et personne ne sait à combien s’élèveront les surcoûts induits par les futurs travaux.

(1) Midi Libre, samedi 20 juillet 2019.

Mise à jour : Suite à la publication de cet article, la mairie de Frontignan a réclamé un droit de réponse que nous avons publié ici.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

mineurs isolés

880 mineurs étrangers coûtent 44 millions d’euros au département de l’Hérault

13/11/2019 – 20h20 Montpellier (Lengadoc Info) – Ce mardi, Kleber Mesquida (PS) a fait le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.