Hérault

Pas assez d’argent pour les mineurs isolés étrangers selon le président du département de l’Hérault

10/04/2020 – 17h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Alors que la dotation de l’État pour le département de l’Hérault connait une légère augmentation en 2020, celle-ci est jugée insuffisante pour son président face à la hausse des dépenses comme celles liées aux mineurs non accompagnés.

Des dotations qui augmentent moins vite que les dépenses

Le président du Département de l’Hérault, Kléber Mesquida, n’est pas très content. Alors que l’Etat a annoncé que la dotation globale de fonctionnement (DGF) de l’Hérault connaissait une augmentation de 0,94 % pour cette année 2020. Une hausse jugée positive pour l’Etat mais qui ne passe pas du tout pour l’élu socialiste.

Celui-ci dénonce un « discours mensonger » comme le rapporte Métropolitain, « ce gouvernement comme les précédents, camoufle la vérité ». Selon Kléber Mesquida l’augmentation pour 2020 de la DGF pour le département serait d’un million d’euros alors que les dépenses auraient augmenté de 20 millions d’euros cette année.

Car selon l’élu, l’Etat attribue de plus en plus de missions aux collectivités territoriales sans « les compensations financières » qui vont avec. Le président de l’Hérault cite plusieurs exemples dont celui de la gestion des mineurs non accompagnés (MNA, ex-mineurs isolés étrangers) : « on hérite de ce public, sans que les budgets ne suivent ». D’autant plus que le nombre de ces « MNA » est en augmentation d’année en année. Ainsi entre 2017 et novembre 2019, le nombre d’individus pris en charge par le département est passé de 589 à 880 soit une augmententation de 47 %.

En novembre 2019, Kléber Mesquida avait annoncé que le coût d’un « mineur non accompagné » pour l’Hérault était de 50 000 € par an soit un cout total qui avoisine les 44 millions pour le département en 2019.

Le confinement des mineurs isolés coute 300 000 € de plus

La crise du Coronavirus ne va pas arranger la situation financière du département. Ainsi, selon Kléber Mesquida, le confinement des mineurs clandestins entraîne un surcout de 300 000 euros par mois. En effet, alors qu’un certain nombre de ces jeunes immigrés sont la cause de sérieux problèmes de sécurité à Montpellier, les autorités ont décidé d’ouvrir en urgence des centres de confinement comme à Palavas-les-Flots.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Carole Delga

[Interview] Articles sur la condamnation de Carole Delga supprimés. Le RN censuré par la presse régionale ?

11/09/2020 – 12h30 Beaucaire (Lengadoc Info) –   Lengadoc Info : Carole Delga a été condamnée définitivement pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.