Vandalisme anti-chrétien à Sumène

26/01/2015 – 18h30 Sumène (Lengadoc-info.com) – Dans la nuit de samedi à dimanche, l’église du village de Sumène (Gard) a été la cible de dégradations volontaires. « Cathos Fachos » et « Hors de nos vies », voici ce que l’on pouvait lire sur les murs de l’église ce dimanche matin en allant à la messe, le tout signé d’une étoile rouge.

En plus de l’église, c’est également le local des chasseurs du village qui a été visé par des tags « chasse = fachos » et « vegan antifa ». Des revendications qui ne laissent pas l’ombre d’un doute sur la provenance « politique » des voyous.

DSC_0345

Depuis quelques années, Sumène et la région avoisinante accueille une importante communauté militante d’extrême-gauche venu de toute la France et qui tente de faire de ce petit coin des Cévennes, un laboratoire de la gauche ultra-radicale.

DSC_0350

 

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Insécurité

Insécurité. «Vivre en Sécurité à Montpellier», des mères de famille se rebellent

31/08/2020 – 11h00 Montpellier (Lengadoc Info) –  Elles se présentent comme des mères de famille ayant …

3 Commentaires

  1. Les antifas sont des fachos qui s’ignorent …

  2. Bonjour,
    je ne sais pas pourquoi je reçois aujourd’hui votre lettre, c’est la 1ère fois, mais j’ai aimé vous lire, vous avez bon esprit (j’ose dire « comme moi ») il y avait longtemps que je n’avais pas entendu sur me 21 janvier, c’est bien ; bon succès dans votre aventure G. Masselot

  3. les antifa ne sont pas un mouvement politique, mais une milice puisqu’il entendent « faire la chasse aux fachos ». L’un deux d’ailleurs est mort il y a quelques mois après une querelle sur la voie publique qu’il avait provoqué, ils se sont rendus coupables maintes fois de dégradations de biens publiques et privés. Suite au décès au cours de la rixe de l’antifa Clement Méric, le mouvement d’extrême droite 3e voie avait été dissout sans que l’on puisse très bien comprendre sur quelle accusation criminelle cette dissolution a été faite puisque l’autre protagoniste de cette rixe n’était pas adhérent mais simple sympathisant à ce mouvement. Par contre il est stupéfiant de voir que cette milice antifa totalement illégale, elle, n’a pas été interdite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.