camargue
Crédit : Lengadoc Info

Camargue. Le ministre de l’agriculture interpellé sur le sort des manades et des gardians

11/06/2020 – 14h40 Paris (Lengadoc Info) – Après le confinement et l’annulation de nombreuses fêtes de village et de festivités estivales, c’est tout le secteur des traditions bovines de Camargue qui est aujourd’hui menacé.

« Pour les 116 manades, on parle d’une perte sèche de trois millions d’euros »

Alors que l’état d’urgence sanitaire pousse à l’annulation des événements festifs, la crise pourrait s’avérer mortelle pour les hommes et les femmes qui font vivre la Bouvine, l’ensemble des traditions taurines camarguaises.

« Pour les 116 manades, on parle d’une perte sèche de trois millions d’euros », explique le député gardois Nicolas Meizonnet (RN). Ce dernier a interpellé mardi à l’Assemblée Nationale le ministre de l’agriculture Didier Guillaume sur le sort des manadiers et des gardians :

« La survie de leurs entreprises est devenue un véritable enjeu pour la conservation d’un éco-système exceptionnel d’un petit bout de France qui constitue un véritable joyau de l’humanité toute entière […]. Abrivado, encierro, fêtes votives, courses camarguaises, tout cela participe du lien social de tout un peuple et fait vivre l’économie locale, tout cela ne peut exister sans nos manadiers […]. Il est donc primordial que l’Etat intervienne rapidement au secours de nos manades et de nos traditions. »

« Monsieur le ministre, connaissez-vous la Camargue ? » 🐃J’ai interpellé ce matin le ministre de l’agriculture Didier Guillaume sur la situation de nos manadiers et réclamé des mesures visant à leur permettre de survivre à la crise. ⤵

Publiée par Nicolas Meizonnet sur Mardi 9 juin 2020

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Vidéo. Un iceberg se retourne sur l’homme qui l’escalade

09/09/2020 – 10h30 Montpellier (Lengadoc Info) –  C’est une aventure qui aurait pu très mal se terminer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.