Elections départementales. Rencontre avec François Gaubert, candidat sur le 5° canton de Montpellier

05/03/2015 – 19h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Lengadoc Info est allé à la rencontre du général de division François Gaubert, candidat Front National sur le 5° canton de Montpellier et de son suppléant, Yvan Bernardi.

François Gaubert, vous êtes candidat sur le 5° canton de Montpellier mais on vous connait finalement assez peu, pourriez-vous vous présenter ?

Je suis natif de Corrèze et mon père était de la région de Narbonne, j’ai beaucoup d’attaches dans le Languedoc. Je suis entré à Saint Cyr à 18 ans et j’ai quitté le service actif en 2000 après 42 ans de carrière dans les Troupes de Marine. J’ai notamment servi à Berlin au temps du Mur où j’avais en charge l’aide aux personnes qui fuyaient le bloc soviétique. J’ai également servi en Bosnie où j’étais chargé des opérations pour la levée du siège de Sarajevo. Après avoir quitté le service, je me suis lancé dans l’humanitaire et j’étais bénévole dans une association dont j’ai assuré la présidence pendant 9 ans et on s’occupait de près de 3 500 enfants des rues à Madagascar. Je me suis installé définitivement à Montpellier en 2005 et je me suis tourné vers la défense du patrimoine et de l’environnement. A ce titre je me suis engagé dans la protection de l’aqueduc Saint Clément qui a amené l’eau à Montpellier jusqu’à dans les années 80.

Qu’est ce qui vous a poussé à vous engager en politique ?

En 2012, exaspéré par ce que Zemmour a appelé le « déclin français », j’ai décidé de m’engager en politique. Je n’ai aucune ambition personnelle, ma vie professionnelle est derrière moi. Je veux consacrer mes forces pour le bien public et donc j’ai rejoint le Front National comme simple militant. D’après mon expérience militaire, je pense que l’on peut assumer des responsabilités que lorsque l’on connaît la base, j’ai donc été un militant de base. J’ai rejoint l’équipe de France Jamet aux élections municipales. C’est durant cette campagne que j’ai rencontré Yvan Bernardi qui m’a beaucoup apporté en terme d’expérience politique et du coup je lui ai proposé d’être mon suppléant pour ces élections départementales.

Il y a sur ce 5° canton de Montpellier une importante division des forces politiques. On compte pas moins de quatre binômes de gauche et deux de droite en plus de votre binôme. Quelles sont vos ambitions ? Pensez-vous arriver au second tour, voire être élu ?

Vous me catégorisez comme candidat de droite or je ne suis ni de droite ni de gauche. Je souhaite faire la synthèse de ce qu’il y a de mieux dans les deux bords. Nous formons un binôme solide avec Geneviève Hollender, avocate honoraire et conseillère municipale à La Grande Motte, qui a une expérience de la politique assez pointue, et nous sommes très complémentaire. Aussi nous espérons bien être présents au second tour mais notre objectif c’est de gagner ces élections. Nous avons aussi un autre objectif, c’est 2017. On s’est engagés pour préparer l’accès au pouvoir de Marine Le Pen.

Si vous êtes élu conseiller général, qu’est-ce que vous comptez faire pour le canton et le département ?

Nous avons quelques points d’ancrage auxquels nous sommes très attachés. On vise un équilibre entre le canton et le département. Notre obsession c’est l’intérêt général et en aucun cas nous souhaitons favoriser l’un au détriment de l’autre. Nous sommes également très attachés à la proximité et nous voulons nous battre pour le maintien du département. Georges Frêche était très opposé au département et privilégiait la région.Cette position n’était pas inintéressante. En revanche, avec la fusion du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées, la position de Georges Frêche n’est plus tenable et le département est le pion indispensable de la proximité. Autre point important, c’est la rigueur. Avec Geneviève Hollender, nous avons pris l’engagement solennel de mettre en œuvre toute recommandation que fera la Cour Régionale des Comptes. Enfin, dans le cadre des élections de 2017, nous voulons mettre en œuvre des pans entiers du programme du Front National appliqués au niveau départemental pour prouver aux électeurs que nos choix, nos idées sont justes.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Aidez Lengadoc Info à poursuivre son travail !

18/12/2020 – 10h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Lengadoc Info a besoin de vous pour pouvoir continuer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.