Pour la justice, Robert Ménard a le droit d’installer une crèche dans la mairie de Béziers

16/07/2015 – 14h20 Béziers (Lengadoc-info.com) –  C’est une sévère défaite judiciaire que vient de subir la Ligue des Droits de l’Homme face au maire de Béziers, Robert Ménard. En effet, le tribunal administratif de Montpellier a rejeté la requête déposée par l’association demandant au nom de la loi de 1905 sur la laïcité, l’annulation de la décision d’installer une crèche dans le hall de la mairie.

Le tribunal a précisé que si la crèche avait bien une signification religieuse, « l’installation de la crèche dans l’hôtel de ville de Béziers a constamment été présentée comme une exposition s’inscrivant dans le cadre d’animations culturelles organisées à l’occasion des fêtes de Noël dans le cœur de ville, sans qu’aucun élément ne révèle une intention différente ou la manifestation d’une préférence pour les personnes de confession chrétienne. (…) cette installation ne pouvait être regardée comme ayant le caractère d’une présentation revendiquée de symboles de la religion chrétienne et qu’elle n’entrait pas dans le champ de l’interdiction posée par l’article 28 de la loi de 1905 ».

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Monastère de Cabanoule : son histoire et son aventure depuis 1970 !

18/07/2020 – 15h55 Anduze (Lengadoc-info.com) –Aujourd’hui cap vers la région des Cévennes et le monastère de …

3 Commentaires

  1. Bravo à la justice , certain oublie trop souvent que nous sommes dans une démocratie et que si chacun à le droit de s’exprimer , d’autres n’ont pas le droit de s’imposer , surtout lorsque l’on est toléré sur le sol d’un pays d’accueil , prenez en compte que , si vous invitez quelques un à venir profiter d’un instant de repos chez vous , cela ne leurs donnes pas le droit de s’installer et de vous foutre à la porte de chez vous

  2. Quand le nombre de reptiles se multiplie autour d’un feu de cheminée, ne perdons pas de temps à les compter pour mieux nous en plaindre mais gagnons en par l’étouffement des braises ou le développement de l’incendie.

  3. Verhoeven, ancien élève de l’ENPA du Cap ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.